Réunion des ex-salariés de l'Arast avec Nassimah Dindar :

La colère monte, les menaces fusent


Publié / Actualisé
Nassimah Dindar a reçu les anciens travailleurs sociaux de l'Arast dans l'hémicycle du conseil général ce vendredi 8 janvier 2010 en fin de matinée. Concrètement toujours aucune solution n'est apportée pour le paiement des indemnités de licenciement attendus depuis un mois et demi par les 1.196 ex-salariés de l'association d'aide à domicile. La présidente du Département a été longuement retenue par un groupe de travailleurs sociaux en colère qui ne voulaient pas laisser passer leur chance de s'exprimer après trois jours d'attente sans avoir rencontré d'élus. Une réunion privée avec le directeur de l'AGS, Eric Marimoutou Nassimah Dindar est prévue ce midi.
Nassimah Dindar a reçu les anciens travailleurs sociaux de l'Arast dans l'hémicycle du conseil général ce vendredi 8 janvier 2010 en fin de matinée. Concrètement toujours aucune solution n'est apportée pour le paiement des indemnités de licenciement attendus depuis un mois et demi par les 1.196 ex-salariés de l'association d'aide à domicile. La présidente du Département a été longuement retenue par un groupe de travailleurs sociaux en colère qui ne voulaient pas laisser passer leur chance de s'exprimer après trois jours d'attente sans avoir rencontré d'élus. Une réunion privée avec le directeur de l'AGS, Eric Marimoutou Nassimah Dindar est prévue ce midi.
"Si vous voulez qu'il y ait un drame pour bouger. Il y aura un drame!" s'exclame Patrick Grosset, un ex-salarié de l'Arast dans l'hémicycle. "La Présidente du conseil général qui ne connaît pas le droit. C'est la honte" s'écrit une ancienne aide à domicile de l'Arast au départ de Nassimah Dindar.

La Justice peut légalement être saisie par les ex-salariés de l'Arast depuis ce vendredi mais ils attendent les retours de la réunion entre le Département et l'AGS pour agir.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !