Contestation de la réforme de l'éducation nationale :

Des enseignants sillonnent l'île


Publié / Actualisé
Une dizaine d'enseignants se sont réunis devant la mairie de Saint-Denis ce lundi 18 janvier 2010. Ils sont partis sillonner l'île pour exprimer leur désaccord avec la politique du Président de la République sur l'Education nationale. Parmi eux, deux enseignants masqués se font passer pour le couple présidentiel. C'est avec humour que les enseignants "sensibilisent la population réunionnaise aux problématiques de l'éducation."
Une dizaine d'enseignants se sont réunis devant la mairie de Saint-Denis ce lundi 18 janvier 2010. Ils sont partis sillonner l'île pour exprimer leur désaccord avec la politique du Président de la République sur l'Education nationale. Parmi eux, deux enseignants masqués se font passer pour le couple présidentiel. C'est avec humour que les enseignants "sensibilisent la population réunionnaise aux problématiques de l'éducation."
"M. Sarkosy supprime un fonctionnaire sur deux dans les écoles... Lui s'octroie 176% d'augmentation de salaire. M.Sarkosy supprime les IUFM et l'aide aux enfants en
difficulté. Trop onéreux... Lui fait venir un nombre impressionnant de militaires, fait
fermer tout un quartier, rien n'est trop onéreux pour son passage ...660 000 euros." Cet extrait du tract distribué par les enseignants témoigne de leur ressentiment vis-à-vis de Nicolas Sarkozy et de sa politique.

Les membres du SAIPER (Syndicat Alternatif des Instituteurs et Professeurs des écoles de la Réunion) contestent de nombreux points de la réforme de l'Education nationale présentée en 2009. Les manifestants redoutent notamment " la suppression des postes d'aides spécialisés tels que les RASED, (réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté-NDLR), le non remplacement des psychologues scolaires, la disparition de la formation pédagogique et la création des jardins d'éveil qui va entraîner la disparition des maternelles" explique Cécile Chèze, secrétaire générale du SAIPER.

D'autres problèmes mobilisent également le syndicat depuis la rentrée scolaire. Les 15 professeurs inscrits sur la liste complémentaire de cette année 2009-2010 n'ont pas été appelés à travailler. Suite à un redéploiement des mutations traditionnelles et faute de poste disponible dans leur Académie, 70 professeurs titulaires en attente de rapprochement avec leur conjoint ont été mutés sur l'île. "La Réunion est une des rares Académies à avoir absorbé autant de professeurs métropolitains. Nous sommes des victimes directes des suppressions de postes dans l'Education nationale", déclare Cécile Chèze.

La caravane devrait sillonner l'île d'Ouest en Est. Le trajet et les arrêts ne sont pas encore définitivement déterminés, si ce n'est pour la ville du Tampon. Le programme s'organisera au fur et à mesure de la journée. "Une chose est sûre, nous souhaitons terminer avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy. Sans quoi cette manifestation pourrait mal tourner..." déclare, toujours souriante, la secrétaire générale du SAIPER.

Le Président de la République est attendu ce lundi à 20h00 à l'aéroport de Pierrefonds (Saint-Pierre).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !