Professionnels de la petite enfance :

"Les bébés ne sont pas des sardines"


Publié / Actualisé
Une centaine de professionnels de la petite enfance a manifesté dans les rues de Saint-Denis ce jeudi 6 mai 2010 dès 10 heures. À l'appel du collectif national Pas de bébés à la consigne, ils protestent contre les réformes engagées par le gouvernement en matière d'accueil des jeunes enfants en crèches et déplore "la non-reconnaissance de leur profession". Les manifestants estiment que "la qualité de l'accueil sera remise ne cause avec la réforme. Les bébés ne sont pas des sardines. On ne peut pas faire d'économies sur le dos de nos petits" ont-ils lancé ce jeudi matin. Il s'agit de la quatrième mobilisation dans le département.
Une centaine de professionnels de la petite enfance a manifesté dans les rues de Saint-Denis ce jeudi 6 mai 2010 dès 10 heures. À l'appel du collectif national Pas de bébés à la consigne, ils protestent contre les réformes engagées par le gouvernement en matière d'accueil des jeunes enfants en crèches et déplore "la non-reconnaissance de leur profession". Les manifestants estiment que "la qualité de l'accueil sera remise ne cause avec la réforme. Les bébés ne sont pas des sardines. On ne peut pas faire d'économies sur le dos de nos petits" ont-ils lancé ce jeudi matin. Il s'agit de la quatrième mobilisation dans le département.
Les manifestants se sont rassemblés dès 9 heures au Jardin de l'Etat. Ils ont ensuite défilé dans la rue de Paris, pour un rassemblement final devant la préfecture où une délégation a déposé une motion qui met en évidence les particularités sociales de l'île, précise Marie-France Pierson. La députée maire de Saint-Paul Huguette Bello et la sénatrice Gélita Hoarau étaient dans le cortège pour soutenir les grévistes.

Le mouvement de protestation a été amorcé le 11 mars dernier dans l'île. Au niveau national, ce jeudi 6 mai est la septième journée de mobilisation.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !