Suivi des chômeurs de longue durée :

"Pôle Emploi n'a pas les moyens de ses missions"


Publié / Actualisé
Nicolas Sarkozy avait annoncé début février que tous les chômeurs de longue durée (plus d'un an de chômage) devraient se voir proposer "dans les 3 mois" un emploi ou une formation qualifiante. Afin de vérifier que cette promesse puisse être tenue, l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) et l'AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à La Réunion) ont rencontré ce lundi 28 février 2011 les représentants de la direction de Pôle Emploi Réunion - Mayotte. Une rencontre durant laquelle les membres des deux collectifs ont constaté que "Pôle Emploi n'a pas les moyens de remplir ses missions".
Nicolas Sarkozy avait annoncé début février que tous les chômeurs de longue durée (plus d'un an de chômage) devraient se voir proposer "dans les 3 mois" un emploi ou une formation qualifiante. Afin de vérifier que cette promesse puisse être tenue, l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) et l'AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à La Réunion) ont rencontré ce lundi 28 février 2011 les représentants de la direction de Pôle Emploi Réunion - Mayotte. Une rencontre durant laquelle les membres des deux collectifs ont constaté que "Pôle Emploi n'a pas les moyens de remplir ses missions".
Selon Gilles Leperlier, président de l'AJFER, La Réunion compte 63 000 chômeurs de longue durée. "Alors que le chef de l'Etat a annoncé qu'un emploi ou une formation qualifiante devra être proposé à ces personnes dans les 3 mois qui viennent, à La Réunion, on nous annonce que cette mission prendra un an", affirme Gilles Leperlier à la sortie de la réunion avec la direction de Pôle Emploi.

Cause de ce délai rallongé, selon le président de l'AJFER qui reprend les propos du directeur adjoint de la structure d'aide aux personnes au chômage, "Pôle Emploi na pas les moyens de recevoir toutes ces personnes". "C'est un scandale", s'emporte Gilles Leperlier. "Il faut que davantage de moyens soient donnés à Pôle Emploi pour mieux suivre les chômeurs", ajoute t-il.

Par ailleurs, le président de l'AJFER a souhaité réagir concernant la baisse de 0,5% du chômage en janvier 2011. "Cette baisse doit être relativisée. En janvier, il y a eu 500 radiations et 6 300 cessation d'inscription", indique t-il.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !