Filière canne-sucre :

Planteurs et industriels ont trouvé un accord


Publié / Actualisé
La CGPER et le groupe sucrier Tereos ont trouvé un accord interprofessionnel le 4 juillet 2011. Cet accord représente environ 4,2 millions d'euros par an. L'enveloppe sera financée ainsi : 2,7 millions d'euros seront financés par les industriels, 1,1 million d'euros par les fonds interprofessionnels, et 400 000 euros seront issus de la valorisation supplémentaire de l'énergie bagasse cette année. Les modalités d'utilisation de cette enveloppe doivent être discutées lors du prochain bureau du CPCS (commission paritaire de la canne et du sucre) ce mercredi 8 juillet 2011.
La CGPER et le groupe sucrier Tereos ont trouvé un accord interprofessionnel le 4 juillet 2011. Cet accord représente environ 4,2 millions d'euros par an. L'enveloppe sera financée ainsi : 2,7 millions d'euros seront financés par les industriels, 1,1 million d'euros par les fonds interprofessionnels, et 400 000 euros seront issus de la valorisation supplémentaire de l'énergie bagasse cette année. Les modalités d'utilisation de cette enveloppe doivent être discutées lors du prochain bureau du CPCS (commission paritaire de la canne et du sucre) ce mercredi 8 juillet 2011.
Le syndicat du sucre souligne que Tereos Océan Indien a voulu par ce geste fort montrer son engagement pour la filière canne-sucre sur le long terme et encourager fortement la production de canne, avec à court terme l'objectif des deux millions de tonnes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !