Aide aux familles défavorisées :

La prime de Noël fixée à 152,45 euros


Publié / Actualisé
Le montant de la prime de Noël, allouée par l'État à certains bénéficiaires de minimas sociaux, a été fixée à 152,45 euros, selon un décret publié au Journal officiel ce vendredi 9 décembre 2011. Cette "aide exceptionnelle de fin d'année", selon la formule utilisée par l'État, est attribuée aux personnes ayant bénéficié, en novembre ou en décembre 2011, de l'allocation de solidarité spécifique, de l'allocation équivalent retraite et de l'allocation transitoire de solidarité, indique une dépêche de l'agence France presse (AFP)
Le montant de la prime de Noël, allouée par l'État à certains bénéficiaires de minimas sociaux, a été fixée à 152,45 euros, selon un décret publié au Journal officiel ce vendredi 9 décembre 2011. Cette "aide exceptionnelle de fin d'année", selon la formule utilisée par l'État, est attribuée aux personnes ayant bénéficié, en novembre ou en décembre 2011, de l'allocation de solidarité spécifique, de l'allocation équivalent retraite et de l'allocation transitoire de solidarité, indique une dépêche de l'agence France presse (AFP)
La prime n'est en revanche pas due aux personnes qui ont bénéficié de son versement auparavant au titre du revenu de solidarité active (RSA), est-il précisé dans le décret.


Son montant est donc fixé à 152,45 euros, à l'exception des bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique à taux majoré pour lesquels il est porté à 219,53 euros.
Le taux majoré s'applique aux allocataires âgés d'au moins 55 ans et justifiant de vingt années d'activité salariée, ou à ceux d'au moins 57 ans et justifiant de dix années d'activité salariée.



Il concerne aussi ceux qui ont validé au moins 160 trimestres dans les régimes d'assurance vieillesse ou de périodes reconnues équivalentes, indique également le décret.

La prime de Noël, rappelle le site lefigaro.fr avait été attribuée pour la première fois en 1998 par le gouvernement Jospin sous la pression de mouvements de chômeurs, qui réclament depuis des années qu'elle soit sensiblement augmentée et que le champ de ses bénéficiaires soit élargi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !