Secteur automobile :

Suspension de la grève


Publié / Actualisé
Si la CGTR auto-moto annonçait ce mardi 24 avril 2012 après-midi qu'elle continuerait à se mobiliser sur les négociations salariales dans la branche automobile, les autres organisations syndicales qui ont manifesté aujourd'hui (CFTC - CFE/CGC - FO - CFDT) ont décidé de suspendre le mouvement de grève et de débrayages en fin de journée. Nous publions leur communiqué ci-dessous.
Si la CGTR auto-moto annonçait ce mardi 24 avril 2012 après-midi qu'elle continuerait à se mobiliser sur les négociations salariales dans la branche automobile, les autres organisations syndicales qui ont manifesté aujourd'hui (CFTC - CFE/CGC - FO - CFDT) ont décidé de suspendre le mouvement de grève et de débrayages en fin de journée. Nous publions leur communiqué ci-dessous.
"Suite à l'échec des négociations de la convention collective auto-moto de La Réunion qui s'est tenue le jeudi 19 avril 2012, (plus particulièrement sur la définition du minimum conventionnel tel qu'il est décrit dans l'avenant 57 de la convention collective nationale), les organisations syndicales (CFTC - CFE/CGC - FO - CFDT), après décision prise en assemblée générale ce jour avec les adhérents, ont décidé de suspendre le mouvement de grève et de débrayages qui a démarré depuis le vendredi 20 avril.

Elles rappellent leur opposition à la proposition du patronat d'additionner le salaire de base des salariés et leur prime d'ancienneté pour définir ce salaire minimum.

Nous rappelons que selon l'avenant 57, (applicable sur le territoire métropolitain depuis décembre 2010), le salaire de base est la rémunération que l'employeur doit au salarié en contrepartie du travail fourni y compris les avantages en nature, à l'exclusion des indemnités, compléments et accessoires de salaires divers qu'elle qu'en soit la dénomination, qu'ils rémunèrent directement ou non le travail effectué par le salarié.

Les organisations syndicales CFTC-CFE/CGC-FO et CFDT précisent qu'elles restent toutefois disponibles à toutes initiatives de la part du patronat permettant de reprendre les négociations dans la branche auto-moto de La Réunion".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !