Manifestation des personnels TOS des lycées devant la Région (actualisé à 18h) :

Des négociations ouvertes


Publié / Actualisé
À l'appel de la CGTR Éduc'action, une dizaine de personnels TOS (techniciens ouvriers de service) des lycées a manifesté devant la pyramide inversée ce mercredi 25 avril 2012. "Armés" de deux tentes, les grévistes demandent, entre autres, l'attribution aux TOS des tickets repas comme pour les autres personnels de Région et la transparence dans les recrutements. Selon Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Éduc'action, "certaines restaurations scolaires sont fermées et des établissements scolaires sont perturbés". Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, si la CGTR Educ'action indique qu'elle "a pu arracher une rencontre avec l'autorité régionale", elle proteste "contre le décision du président de région de faire appel à l'expulsion manu militari par la police d'intervention de la délégation des personnels TOS regroupés devant l'hôtel de Région".
À l'appel de la CGTR Éduc'action, une dizaine de personnels TOS (techniciens ouvriers de service) des lycées a manifesté devant la pyramide inversée ce mercredi 25 avril 2012. "Armés" de deux tentes, les grévistes demandent, entre autres, l'attribution aux TOS des tickets repas comme pour les autres personnels de Région et la transparence dans les recrutements. Selon Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Éduc'action, "certaines restaurations scolaires sont fermées et des établissements scolaires sont perturbés". Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, si la CGTR Educ'action indique qu'elle "a pu arracher une rencontre avec l'autorité régionale", elle proteste "contre le décision du président de région de faire appel à l'expulsion manu militari par la police d'intervention de la délégation des personnels TOS regroupés devant l'hôtel de Région".
Selon le syndicat, des négociations avec Huguette Vidot, vice-présidente chargée de l'Education ont pu être ouvertes. "La Région, malgré son communiqué envoyé aux rédactions mardi 24 avril où elle indiquait que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles a fini par reconnaitre que nos revendications étaient légitimes et fondées et qu'il y avait bien un problème de reconnaissance du personnel TOS", explique le syndicat.

La CGTR Éduc'action poursuit : "Lors de ces négociations, nous avons pu obtenir de la collectivité régionale l'engagement que les personnels TOS lycées bénéficieront de tickets repas pendant la durée des permanences, soit 25 jours ; dispositif qui pourra être étendu ultérieurement sur toute l'année".

Sur le respect des missions des TOS, le syndicat note un "infléchissement sensible de l'autorité territoriale", soulignant qu'"un rappel à l'ordre sera afin que les missions des soient pleinement respectées et qu'elles ne sortent pas de leur cadre d'emplois statutaires". "Concernant la formation, les TOS pourront récupérer le temps de formation hors temps de service, ce qui n'était pas jusqu'a présent la règle pour tous", indique toujours le syndicat.

Rappelons qu'au delà de la "discrimination négative" concernant les personnels TOS des lycées, Patrick Corré dénonçait également des "problèmes plus généraux, comme les recrutements partisans basés sur le relationnel". "

Le secrétaire général de la CGTR Éduc'action avait dit également "constaster que Didier Robert, président du conseil régional, qui était contre la précarité dans les services récupère des personnels précaires". "Je regrette que la Région ouvre un dialogue de sourd", avait-il souligné, avant de terminer : "les personnels TOS souhaitent être entendus".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !