Contentieux entre le groupe Arhès et la SIDR :

La préfecture propose une médiation


Publié / Actualisé
La SIDR (Société immobilière du département de la Réunion) et le groupe Arhès sont actuellement en contentieux sur les conditions de réalisation d'une opération de logements sociaux au Tampon. Michel Lalande, préfet de La Réunion a proposé aux deux parties que la direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) de La Réunion, réalise une mission de médiation. Une mission "destinée en particulier à évaluer les conséquences des modifications intervenues dans le programme sur les plans du droit de l'urbanisme et des subventions octroyées pour la production de logements sociaux". Les deux parties ont accepté les conditions de cette médiation qui est d'ores et déjà engagée.
La SIDR (Société immobilière du département de la Réunion) et le groupe Arhès sont actuellement en contentieux sur les conditions de réalisation d'une opération de logements sociaux au Tampon. Michel Lalande, préfet de La Réunion a proposé aux deux parties que la direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) de La Réunion, réalise une mission de médiation. Une mission "destinée en particulier à évaluer les conséquences des modifications intervenues dans le programme sur les plans du droit de l'urbanisme et des subventions octroyées pour la production de logements sociaux". Les deux parties ont accepté les conditions de cette médiation qui est d'ores et déjà engagée.
Ce contentieux s'inscrit dans un contexte juridique de procédure de sauvegarde du groupe Arhès, avec lequel la SIDR est en relations sur plusieurs opérations de construction de logements sociaux.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !