Conseil général - Livre blanc de l'urgence sociale :

20 propositions pour aider les Réunionnais


Publié / Actualisé
Le conseil général a présenté, ce jeudi 12 juillet 2012, le livre blanc de l'urgence sociale. Produit des assises de l'urgence sociale organisées depuis juillet 2011, ce livre contient 20 propositions pour accompagner les Réunionnais et les aider à trouver des solutions face à un contexte social particulièrement inquiétant. Pour rappel, 52% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, et 30% des Réunionnais sont au chômage. Un exemplaire du livre blanc de l'urgence sociale sera remis au ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, lors de son passage à La Réunion.
Le conseil général a présenté, ce jeudi 12 juillet 2012, le livre blanc de l'urgence sociale. Produit des assises de l'urgence sociale organisées depuis juillet 2011, ce livre contient 20 propositions pour accompagner les Réunionnais et les aider à trouver des solutions face à un contexte social particulièrement inquiétant. Pour rappel, 52% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, et 30% des Réunionnais sont au chômage. Un exemplaire du livre blanc de l'urgence sociale sera remis au ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, lors de son passage à La Réunion.
Nassimah Dindar, présidente du conseil général, Roland Robert et Thierry Robert, vice-présidents du conseil général, et Robert Nativel, conseiller général, ont présenté ce jeudi 12 juillet 2012 le livre blanc de l'urgence sociale. "Le contexte social est difficile à La Réunion. Face à la recrudescence de situations dramatiques, nous avons organisé les assises de l'urgence sociale. Et aujourd'hui, avec le livre blanc, il ne s'agit pas seulement de diagnostiquer les causes de cette situation, mais de proposer des pistes, des solutions, pour en sortir", a expliqué Nassimah Dindar.

Le livre blanc de l'urgence sociale propose donc de développer un nouveau modèle d'accompagnement social. Concrètement, il en ressort 20 propositions organisées autour de 4 axes, visant à améliorer la prévention et le traitement des situations d'urgence sociale.

Le premier axe concerne le partenariat et le pilotage. Il s'agit de renforcer les moyens d'intervention et la coordination des actions en proposant notamment "un contrat sur l'urgence sociale et la création de guichets uniques" sur le territoire, explique Roland Robert.

Le deuxième élément concerne l'accès au logement et à l'hébergement d'urgence. Thierry Robert a rappelé à ce sujet que seulement "15% des demandes de logements sociaux sont satisfaites". A La Réunion, ce sont 27 000 demandes qui sont en attentes, et 22 000 logements sont insalubres ou en très mauvais état.

Le troisième axe concerne l'accès à l'éducation et la scolarisation. Le renforcement des moyens pour lutter contre le décrochage scolaire et les addictions, la meilleure prise en charge des personnes porteuses de handicap, ou la lutte contre l'illettrisme, font notamment l'objet de propositions.

Enfin, le dernier axe est celui de la lutte contre les ruptures de parcours ou d'aides pour prévenir les exclusions. Il s'agit ici de couvrir les besoins vitaux et de protéger les individus dans la détresse par le biais de dispositifs de premiers secours adaptés.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !