Baisse des contrats aidés :

L'Alliance des Réunionnais félicite les maires


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce mardi 14 août 2012, l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) condamne la baisse du nombre de contrats aidés décidée par l'État et "salue la détermination des maires" qui, en signe de protestation, ont décidé de reporter la rentrée scolaires en primaire et en maternelle.
Dans un communiqué publié ce mardi 14 août 2012, l'ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) condamne la baisse du nombre de contrats aidés décidée par l'État et "salue la détermination des maires" qui, en signe de protestation, ont décidé de reporter la rentrée scolaires en primaire et en maternelle.
L'ARCP dit aussi regretter "le positionnement de la mairie de Saint-Denis qui fait tache alors même que les premières négociations en préfecture ont permis une première augmentation de l'effectif pour aussi la ville de Saint Denis". Pour rappel, la commune dionysienne est la seule à ne pas s'être associée au mouvement de protestation des mairies.

Alliance des Réunionnais contre la pauvreté apporte ensuite son soutien "aux associations et emplois verts qui entrent eux aussi en lutte car lourdement touché par la baisse". Le mouvement présidé par Jean-Hugues Ratenon appelle aussi à "la mobilisation devant la préfecture ce jeudi matin (un rassemblement est organisé pour protester contre la baisse des contrats aidés - ndlr) car le combat est juste et honnête".

L'ARCP note que "cette situation concerne tout la population car ce sont des milliers d'emplois qui sont en train disparaitre et tout les services a la population rendues par ces personnes" et termine par un appel à dépasser les "différences" et à l'union "sur l'essentiel", à savoir "la lutte contre le chômage et la pauvreté".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !