Saint-Louis - Des jeunes réclament des contrats à la mairie (actualisé à 15h28) :

Le rond-point de la Palissade de nouveau bloqué


Publié / Actualisé
A 15h20 ce mercredi 6 février 2013, les jeunes manifestants de Saint-Louis ont de nouveau bloqué la circulation au niveau du rond-point de la Palissade, selon Radio Freedom. Ils ont dressé des barrages à l'aide de poubelles, de branchages, de galets et même de chariots de supermarché. La cinquantaine de jeunes à l'origine de ce mouvement ont été rejoints dans la journée par des mères et pères de familles accompagnés de jeunes enfants. Rappelons que les manifestants ont demandé aux commerçants du centre-ville de fermer les magasins "par solidarité" cet après-midi. Ces jeunes réclament du travail et une entrevue avec le maire de la ville Claude Hoarau. Du côté de la municipalité, on indique que "Claude Hoarau est prêt à rencontrer tous les jeunes qui cherchent du travail". "Mais il n'ira pas à la rencontre des gens qui, pour l'interpeller, mettent le feu à des poubelles, cassent, abattent des arbres, détruisent le matériel public, et conduisent à des violences urbaines. Le dialogue doit se faire dans le calme", précise la mairie. Par ailleurs, alors qu'il se trouvait à proximité de la mairie, Arnaud Andrieu, photographe pigiste à Imaz Press Réunion, a été pris à partie par des jeunes dans l'exercice de ses fonctions, après le caillassage d'une voiture municipale. Ces derniers ont tenté de subtiliser son appareil photo. En vain. Il n'a pas été blessé mais a eu le tee-shirt arraché. Imaz Press Réunion condamne très fermement ces méthodes. (Photo Arnaud Andrieu)
A 15h20 ce mercredi 6 février 2013, les jeunes manifestants de Saint-Louis ont de nouveau bloqué la circulation au niveau du rond-point de la Palissade, selon Radio Freedom. Ils ont dressé des barrages à l'aide de poubelles, de branchages, de galets et même de chariots de supermarché. La cinquantaine de jeunes à l'origine de ce mouvement ont été rejoints dans la journée par des mères et pères de familles accompagnés de jeunes enfants. Rappelons que les manifestants ont demandé aux commerçants du centre-ville de fermer les magasins "par solidarité" cet après-midi. Ces jeunes réclament du travail et une entrevue avec le maire de la ville Claude Hoarau. Du côté de la municipalité, on indique que "Claude Hoarau est prêt à rencontrer tous les jeunes qui cherchent du travail". "Mais il n'ira pas à la rencontre des gens qui, pour l'interpeller, mettent le feu à des poubelles, cassent, abattent des arbres, détruisent le matériel public, et conduisent à des violences urbaines. Le dialogue doit se faire dans le calme", précise la mairie. Par ailleurs, alors qu'il se trouvait à proximité de la mairie, Arnaud Andrieu, photographe pigiste à Imaz Press Réunion, a été pris à partie par des jeunes dans l'exercice de ses fonctions, après le caillassage d'une voiture municipale. Ces derniers ont tenté de subtiliser son appareil photo. En vain. Il n'a pas été blessé mais a eu le tee-shirt arraché. Imaz Press Réunion condamne très fermement ces méthodes. (Photo Arnaud Andrieu)

* 14h30 : interrogée par Imaz Press Réunion, la municipalité de Saint-Louis indique que "Claude Hoarau est prêt à rencontrer tous les jeunes qui cherchent du travail". "Mais il n'ira pas à la rencontre des gens qui, pour l'interpeller, mettent le feu à des poubelles, cassent, abattent des arbres, détruisent le matériel public, et conduisent à des violences urbaines". Toujours selon la municipalité, Claude Hoarau "est prêt à rencontrer tous les jeunes qui cherchent du travail dans le but de trouver un maximum de solutions". "A chaque fois qu’il a été sollicité ces dernières semaines, il a répondu présent, que ce soit à Bellevue la semaine dernière lorsque des jeunes réclamaient des contrats, ou à Bois de Nèfles Coco il y a deux semaines où une pétition lui a été remise". "Le dialogue doit se faire dans le calme. Ce n'est pas en cassant que l'on trouvera des solutions. La population doit interpeller par des pétitions, des manifestations, mais pas en cassant", précise la mairie.

* 13 heures 20 : les jeunes ont fait la tournée du centre-ville de Saint-Louis. Ils ont demandé aux commerçants de baisser leurs rideaux. 

* 12 heures : les jeunes se sont dirigés vers la mairie. Selon Radio Freedom, ces derniers ont fait irruption dans l'hôtel de ville. Du mobilier a été volé et des gaz lacrymogènes ont été également lancés, rapporte toujours la radio.

* 11 heures 40 : les jeunes ont tenté de barrer la route au niveau de la sortie du pont de la Rivière Saint-Étienne dans le sens Saint-Louis/Saint-Denis. Empêchés par les forces de l’ordre, ces derniers n’ont pas pu passer à l’action. Mais un autre barrage a été érigé au niveau du magasin Gamm Vert, selon Radio Freedom.

* 11 heures 20 : la circulation a été rétablie dans le secteur de la Palissade à Saint-Louis. Les jeunes ont levé le barrage fait de branchages et de pierres. Selon Radio Freedom, les jeunes ont décidé de leur propre chef de libérer la route et de se diriger ailleurs.

* 9 heures : des jeunes bloquent le rond-point à proximité du magasin Leclerc dans le quartier de la Palissade à Saint-Louis à l’aide de branchages et de pierres. Ils réclament du travail et sollicitent la venue sur place du maire de la ville Claude Hoarau. Les manifestants sont soutenus dans leur action par des mères et pères de famille.

Ces événements se déroulent après une nuit agitée à Saint-Louis. En effet, des affrontements ont opposé les forces de l'ordre à des jeunes dans la nuit de ce mardi 5 à ce mercredi 6 février 2013 dans le quartier de la Palissade. Des gaz lacrymogènes et des galets ont été échangés. Des poubelles ont été incendiées et des arbres ont été coupés à l'aide de tronçonneuses.

Le climat social est tendu à Saint-Louis. La semaine dernière, une trentaine de personnes avaient bloqué le chemin dans le quartier de Bellevue pour obtenir des contrats aidés. Claude Hoarau s’était alors rendu sur place et s’était engagé à attribuer en mars une vingtaine de contrats aux manifestants.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !