Saint-Denis - Action de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté :

Des bouteilles de gaz devant la préfecture


Publié / Actualisé
Nouvelle action de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) de Jean-Hugues Ratenon ce vendredi 23 février 2013. En début d'après-midi, une quinzaine de membres de l'ARCP s'est rassemblée devant les grilles de la préfecture à Saint-Denis. 12 bonbonnes de gaz, représentant chaque mois de l'année, ont été disposées devant l'entrée. Par cette action, il s'agit pour l'ARCP de protester contre la hausse du prix de la bouteille de gaz au 1er mars, - plus 7 euros-, et d'alerter les pouvoirs publics sur la nécessité de trouver un juste prix. Une motion a été remise en préfecture.
Nouvelle action de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) de Jean-Hugues Ratenon ce vendredi 23 février 2013. En début d'après-midi, une quinzaine de membres de l'ARCP s'est rassemblée devant les grilles de la préfecture à Saint-Denis. 12 bonbonnes de gaz, représentant chaque mois de l'année, ont été disposées devant l'entrée. Par cette action, il s'agit pour l'ARCP de protester contre la hausse du prix de la bouteille de gaz au 1er mars, - plus 7 euros-, et d'alerter les pouvoirs publics sur la nécessité de trouver un juste prix. Une motion a été remise en préfecture.

Rappelons que dans un contexte social difficile, une hausse des prix des carburants et de la bonbonne de gaz est annoncée pour le 1er mars 2013. Dans une semaine, la bonbonne de gaz devrait coûter 22 euros. Le sans plomb augmenterait de 5 centimes par litre pour afficher un prix de 1,66 euros à la pompe et le gazole de 2 centimes pour être vendu à 1,28 euros. Si cela se confirme, les niveaux records de février 2012 seraient atteints ou presque. Ce qui avait suscité la colère des usagers de la route, et avaient conduit les transporteurs à bloquer les routes et l'économie réunionnaise.

Interrogé par Imaz Press Réunion ce jeudi 21 février, Jean-Hugues Ratenon soulignait que les augmentations annoncées pour le mois de mars "étaient prévisibles". "En un an, il n’y a pas eu de réflexion de la classe politique et du gouvernement. Chacun pense à son propre intérêt et rien n’est fait pour protéger la population", avait-il condamné. "L’ARCP s’est battue pour la bouteille de gaz à 15 euros et on a gagné cette bataille. Mais nous voulions que ce financement se fasse sur une baisse des marges, et les élus de La Réunion ont préféré, de manière lâche, prendre de l’argent dans les caisses de la Région et du Département", avait-il ensuite lâché.

Pour le président de l’ARCP, "la classe politique et l’Etat doivent prendre leurs responsabilités mais ils ne servent que leurs propres intérêts".

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Georges-jm, Posté
    En métropole la bouteille de gaz est aux environs de 30 ?
    Georges, Posté
    Ce matin, Robert a interpellé la ministre sur le sujet, osant déclarer que l'état devait intervenir car il ne croit pas que "le gouvernement est complice des pétroliers" (tortu i voi pa sa queue). La ministre a déclaré "Face à la décision que VOUS vous apprêter à prendre de suspendre cette aide...je suggère une sortie plus progressive". Il s'est mis dans de sals draps, aujourd'hui il y a le revers de la médaille.