Hausse du prix de la bonbonne de gaz (actualisé à 11h10) :

Saint-Benoît: une centaine de personnes devant la sous préfecture


Publié / Actualisé
Ce lundi 4 mars 2013, peu après 9 heures, une centaine de personnes est rassemblée devant la sous-préfecture de Saint-Benoît. Selon les témoignages entendus sur Radio Freedom, ils réclament une baisse significative du prix de la bonbonne de gaz et des mesures pour lutter contre la vie chère. Ils demandent également à être reçus. En milieu de matinée, les manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville avant de se rassembler à nouveau devant la sous-préfecture. À noter que Jean-Hugues Ratenon de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) s'est joint au mouvement après avoir été reçu à Saint-Denis par Jean-Luc Minatchy, directeur de Pôle emploi. L'entretien a une nouvelle fois porté sur l'attribution de contrats aidés.
Ce lundi 4 mars 2013, peu après 9 heures, une centaine de personnes est rassemblée devant la sous-préfecture de Saint-Benoît. Selon les témoignages entendus sur Radio Freedom, ils réclament une baisse significative du prix de la bonbonne de gaz et des mesures pour lutter contre la vie chère. Ils demandent également à être reçus. En milieu de matinée, les manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville avant de se rassembler à nouveau devant la sous-préfecture. À noter que Jean-Hugues Ratenon de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) s'est joint au mouvement après avoir été reçu à Saint-Denis par Jean-Luc Minatchy, directeur de Pôle emploi. L'entretien a une nouvelle fois porté sur l'attribution de contrats aidés.

Rappelons que dans un contexte social difficile, la bonbonne de gaz coûte 21,73 euro depuis le 1er mars 2013, la Région et le Département ayant décidé de mettre fin à leur participation pour une bouteille à 15 euros.

L'ARCP  de Jean-Hugues Ratenon demande la tenue d'une assemblée générale de l'observatoire des prix sur la question de la bonbonne de gaz, en présence de la Région, du conseil général, des compagnies pétrolières et de l'Etat.

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    FIDOL, Posté
    JE PENSE QUE CE MATIN J AI PASSEZ DEVANT LA SOUS PREFECTURE IL Y AVAIS PAS CENT PERSONNES ILY AVAIS A PEU PRES 40 IL FAUT DONNER LE VRAIS NOMBRES A PEU PRES DES GENTS QUI ETAIS DEVANT ET LA PLUS PART ETAIS LA POUR RECUPERER DES DOCUMENT A LA SOUS PREF .