Alliance Police Nationale proteste contre une baisse d'indemnité :

Pas de PV jusqu'à nouvel ordre


Publié / Actualisé
Le syndicat Alliance a annoncé ce jeudi 26 septembre 2013 une grève illimitée des procès-verbaux. Les gardiens de la paix sont appelés à se mobiliser contre la baisse d'une indemnité de risque pour les élèves policiers, une mesure prévue dans le budget 2014. Le mouvement devrait être suivi à la Réunion par un tiers des fonctionnaires.
Le syndicat Alliance a annoncé ce jeudi 26 septembre 2013 une grève illimitée des procès-verbaux. Les gardiens de la paix sont appelés à se mobiliser contre la baisse d'une indemnité de risque pour les élèves policiers, une mesure prévue dans le budget 2014. Le mouvement devrait être suivi à la Réunion par un tiers des fonctionnaires.

Dans un communiqué, le deuxième syndicat policier "appelle l’ensemble des policiers à se joindre à son action en mettant en œuvre une grève immédiate des PV pour une durée indéterminée."  Le représentant d’Alliance à la Réunion, Aldo Bègue, prévient : "nous représentons un tiers des policiers à la Réunion. Et il faut se rendre à l’évidence : d’autres confrères rejoindront cette mobilisation massive."

La grève ne concernera que les contraventions. Les contrôles et la sécurité des citoyens seront toujours assurés. " Il est normal qu’on n'aille pas au delà des risques " précise Aldo Bègue. Le 9 septembre dernier, Alliance avait déjà appelé les policiers à une journée nationale sans PV. Aujourd’hui, le syndicat semble s’inscrire dans la durée : "notre grève coûtera beaucoup plus cher que cette petite mesurette de réduire le pourcentage de l’ISSP. L'État sera largement perdant."

Les policiers sont en grève car le budget 2014 prévoit une baisse de l'indemnité de sujétion spéciale de police pour les élèves gardiens de la paix. Cette prime de risque passera de 26% à 12% de la rémunération, soit une économie de 12 millions d’euros selon Bercy. Une mesure inacceptable pour le secrétaire départemental d’Alliance : "On ne peut pas laisser le gouvernement influencer le pouvoir d’achat du policier. Beaucoup de Réunionnais sont en école de police, et ils risquent de se retrouver avec un salaire réduit de 200 euros."

Manuel Valls a justifié cette diminution en annonçant en contrepartie le recrutement de 405 fonctionnaires, dont 243 policiers, et un budget de fonctionnement en hausse de 1%. Mais le syndicat annonce qu’il "n’acceptera jamais que l’Etat fasse des économies sur le dos des policiers." Aldo Bègue surenchérit : "Si on touche aujourd’hui le salaire des élèves gardiens, ça sera bientôt le tour de tous les corps de police."

Le ministre de l’Intérieur reçoit aujourd’hui les syndicats policiers. Le représentant du syndicat Alliance à la Réunion n’attend qu’une seule chose de cette rencontre : "qu’il retire ce projet de loi du budget 2014. On ne peut pas accepter de dire dignement aux jeunes réunionnais : entrez dans la police, mais vous serez moins payés."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)