Saint-Denis (actualisé à 18h05) :

SIDR : le conseil d'administration suspendu


Publié / Actualisé
Ce jeudi après-midi 17 octobre 2013, plusieurs dizaines de manifestants du CSAPR (collectif des syndicats et des associations de professionnels de La Réunion), de la FNTR (fédération nationale des transporteurs routiers) et de l'IPR (intersyndicale des professionnels de la route) se sont réunis devant le siège de la SIDR (société immobilière du département de La Réunion), où se tenait un conseil d'administration. À l'ordre du jour : la nomination du futur président de la société. Les manifestants craignaient que le changement de direction, et notamment le départ du directeur Philippe Jouanen, remette en cause "un système qui fonctionne très bien". Devant cette agitation, et après le départ des élus Nassimah Dindar, Roland Robert et Gino Ponin Ballom, le conseil d'administration a été suspendu vers 18 heures et doit reprendre ce vendredi à 11 heures.
Ce jeudi après-midi 17 octobre 2013, plusieurs dizaines de manifestants du CSAPR (collectif des syndicats et des associations de professionnels de La Réunion), de la FNTR (fédération nationale des transporteurs routiers) et de l'IPR (intersyndicale des professionnels de la route) se sont réunis devant le siège de la SIDR (société immobilière du département de La Réunion), où se tenait un conseil d'administration. À l'ordre du jour : la nomination du futur président de la société. Les manifestants craignaient que le changement de direction, et notamment le départ du directeur Philippe Jouanen, remette en cause "un système qui fonctionne très bien". Devant cette agitation, et après le départ des élus Nassimah Dindar, Roland Robert et Gino Ponin Ballom, le conseil d'administration a été suspendu vers 18 heures et doit reprendre ce vendredi à 11 heures.

C'est bien la question de la désignation du nouveau directeur de la SIDR qui a posé problème. Avant d'aborder ce huitième point de l'ordre du jour du conseil d'administration, une suspension de séance a été demandée. Mais les trois élus du conseil général - Nassimah Dindar, Roland Robert et Gino Ponin Ballom -, en désaccord avec le reste du conseil sur le choix de ce nouveau directeur, ont préféré carrément claquer la porte, entraînant de fait une suspension du conseil d'administration.

Au dehors, les manifestants prônaient eux le maintien de Philippe Jouanen et se sont montrés plutôt satisfaits de cet ajournement. "C'est la preuve que notre mobilisation a porté ses fruits", a souligné Michel Allamèle, membre du CSAPR. "On ne veut pas prendre le risque qu'un changement de direction affecte un système qui fonctionne très bien, surtout au moment où l'économie réunionnaise est au plus mal", avait-il indiqué un peu plus tôt, ajoutant que jusqu'ici il existait "un climat serein entre la SIDR et les entreprises".

"On ne jette pas les fleurs sur l’actuel directeur mais nous voulons juste que le conseil d’administration soit diligent. C’est le seul bailleur qui donne du travail. S’il part, qu’est-ce qu’il va se passer ?", a noté Armand Mouniata, président du collectif pour la défense des travaux publics et du bâtiment.

Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR, est également arrivé sur place vers 17h30. "Nous sommes là pour soutenir Philippe Jouanen, un changement de direction peut tout remettre en cause", a-t-il affirmé.

Ce dernier a également indiqué qu'une pétition pour demander le maintien de Philippe Jouanen comme directeur avait été lancée et signée, entre autres, par le Medef, la chambre des métiers et la chambre de commerce et d'industrie.

Le conseil d'administration de la SIDR doit reprendre ce vendredi 18 octobre, à 11 heures.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !