Social (actualisé à 16 heures 50) :

Citroën : les salariés toujours en grève


Publié / Actualisé
Les salariés des concessions automobiles Citroën du Port, de Saint-Denis et de Saint-Pierre sont toujours mobilisés ce vendredi 22 novembre 2013. En grève depuis le 14 novembre dernier, ils pointent notamment du doigt un climat social délétère. Ce matin, sur le site du Port, des grévistes ont d'ailleurs perturbé pendant un moment l'entrée des salariés. Par ailleurs, la réunion d'ouverture des NAO s'est tenue dans l'après-midi.
Les salariés des concessions automobiles Citroën du Port, de Saint-Denis et de Saint-Pierre sont toujours mobilisés ce vendredi 22 novembre 2013. En grève depuis le 14 novembre dernier, ils pointent notamment du doigt un climat social délétère. Ce matin, sur le site du Port, des grévistes ont d'ailleurs perturbé pendant un moment l'entrée des salariés. Par ailleurs, la réunion d'ouverture des NAO s'est tenue dans l'après-midi.

Alors que, ce jeudi, les discussions entre direction et grévistes n’ont pas abouti, ces derniers se disent plus que jamais déterminés. "Nous ne sommes pas prêts de baisser les bras. La balle est maintenant dans le camp de la direction. Nous avons eu beau alerter, envoyer des courriers, elle n’a pas donné suite", explique Fred Jucourt, représentant syndical de la CGTR CMR Ouest.

Selon lui, le climat social s’est détérioré depuis le rachat, il y a deux ans et demi, du "fonds de commerce" (la carte Citröen) de Foucque Automobile. "Depuis, il y a eu 13 sanctions et 4 mises à pied. Ces salariés, qui sont là depuis 30 ans, ne veulent même plus se lever le matin pour venir travailler", déplore-t-il.

Par ailleurs, les grévistes réclament également l’ouverture des NAO suspendues depuis la révocation en août dernier du délégué syndical CGTR CMR. Une première réunion s’est d’ailleurs tenue ce vendredi après-midi. "La tension était palpable mais les échanges ont été plus ou moins cordiaux", explique Sébastien Faconnier, secrétaire général adjoint de la CGTR CMR. Une nouvelle réunion aura lieu le 2 décembre prochain pour les échanges de propositions.

Pour rappel, les salariés des concessions Citroën sont en grève depuis le 14 novembre dernier.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Salarié, Posté
Je suis salarié CFAO Motors Réunion et non gréviste. Je me lève le matin comme mes 115 autres collègues non grévistes et nous sommes fiers d'avoir permis à la marque aux chevrons de reprendre sa 3è place après les difficultés rencontrées par le distributeur historique. Nous nous investissons tous les jours pour faire progresser notre société et pérenniser nos emplois. Malheureusement nous voyons nos efforts sabotés par 35 salariés grévistes qui soutiennent deux de leurs collègues ayant fait preuve d'insubordination : non présentation à deux convocations du directeur du site pour l'un suite à un incident sur le véhicule d'un client, insultes et menaces proférées envers son responsable pour l'autre. Si ces salariés ne veulent plus venir travailler car ils n'ont pas le droit de faire ce que bon leur semble, qu'ils cherchent ailleurs et nous laisse travailler. La société Foucque automobiles ayant été liquidée, le groupe CFAO n'avait aucune obligation de reprendre ces salariés, qu'ils ne l'oublient pas et encore une fois, qu’ils nous laissent travailler !
Seb, depuis son mobile, Posté
Des syndicats, des greves, des employes qui n'ont pas envie de se lever le matin pour bosser. 30 % de chomage et un mal fou pour les TPE de recruter... Vous appelez ca la justice?! Moi je dis qu'on marche sur la tete et que la France ira mieux quand les Francais decideront de se remettre au travaill!
Vision, Posté
respect pour des ces pères et mères de familles qui luttent pour une réelle justice, croyez en convictions ayez la foie quand ont es juste , tout deviendra juste, ceux qui pense a leur petite personne n'on rien compris au mot VIE, l'esclavage s'est fini arrête vouloir refaire a nous des martyres la vie vos rendra
Ti ricks, Posté
nous tienbo nou larg pa nout toute ensemb nou le tres forts