Social (actualisé à 19 heures 25) :

Citalis: le réseau fonctionnera normalement ce mardi


Publié / Actualisé
Une délégation de 10 salariés du réseau Citalis a été reçue en milieu d'après-midi ce lundi 2 décembre 2013 par la direction. Après la journée de mobilisation de ce jour, cette dernière indique, dans un communiqué, s'être engagée à poursuivre ses efforts en faveur de la modernisation de ses outils et installations pour mieux protéger ses salariés, à savoir, "l'amplification de ses démarches de prévention contre les risques psycho-sociaux" ainsi que "l'accompagnement et le suivi médico-psychologique des salariés victimes d'agressions". La direction appelle également "chaque citoyen qui utilise le réseau à faire preuve de civisme et à respecter les consignes prescrites par le personnel d'exploitation et notamment le règlement intérieur en vigueur". Le réseau Citalis fonctionnera normalement ce mardi.
Une délégation de 10 salariés du réseau Citalis a été reçue en milieu d'après-midi ce lundi 2 décembre 2013 par la direction. Après la journée de mobilisation de ce jour, cette dernière indique, dans un communiqué, s'être engagée à poursuivre ses efforts en faveur de la modernisation de ses outils et installations pour mieux protéger ses salariés, à savoir, "l'amplification de ses démarches de prévention contre les risques psycho-sociaux" ainsi que "l'accompagnement et le suivi médico-psychologique des salariés victimes d'agressions". La direction appelle également "chaque citoyen qui utilise le réseau à faire preuve de civisme et à respecter les consignes prescrites par le personnel d'exploitation et notamment le règlement intérieur en vigueur". Le réseau Citalis fonctionnera normalement ce mardi.

Pour rappel, en grève ce lundi, les employés du réseau Citalis exprimaient leur ras-le-bol face à la multiplication des agressions sur les conducteurs de bus. Conséquences : des perturbations ont été enregistrées sur les lignes 5,6,7,8,10,11,12,13,14 et 31. Le réseau recensait 72 conducteur-receveurs grévistes sur un total de 220, soit un conducteur sur trois, indique la direction.

Ce mouvement de grogne concernait également 95 grévistes de l’entreprise SODIPARC et n’est suivi que par 38% de ses salariés sur 250 au total, selon la direction, dans un communiqué, précisant que "les perturbations constatées ont conduit à assurer qu’environ un service sur trois sur les lignes citées, conduisant à des passages d’un bus toute les heures". Sur le TCSP entre le Mail du Chaudron et l’hôtel de Ville, les passages ont été espacés d’une demi-heure environ.

Par ailleurs, la direction souligne qu’elle soutient le conducteur agressé le 12 novembre dernier, qu’elle a engagé un accompagnement particulier auprès du salarié qui bénéficie actuellement des services d’une cellule médico-psychologique.

Elle rappelle également que, face aux incidents et agressions dont peuvent être victimes ses salariés, plusieurs actions préventives ont été conduites "en faveur de la mise en place d’équipements qui modernisent les outils de travail et les bus notamment et de solutions".

Une délégation de grévistes a été reçue depuis le milieu d’après-midi par la direction.

   

1 Commentaire(s)

Saint Denis D'abord, Posté
Ce message est entendu par les usagers du bus mais quoi faire contre les multiples agressions ?
L'insécurité est grandissante à Saint Denis que fait le maire ANNETTE Gilbert , officier de la police judiciaire ?