Saint Denis - Rassemblement de l'ARCP/Rézistans devant la préfecture :

Jean-Hugues Ratenon appelle au boycott des grandes surfaces


Publié / Actualisé
L'association Alliance des Réunionnais contre la pauvreté/Rézistans s'est rassemblée devant la préfecture ce mercredi matin 18 décembre 2013. Il s'agissait notamment de protester contre l'augmentation du prix du chariot type de 29,21 % en un an. Jean-Hugues Ratenon, président de l'association souligne: "il y a un véritable problème de vie chère, de pouvoir d'achat et de revenus à La Réunion". Il lance un appel au boycott des grandes surfaces et en faveur d'une augmentation du SMIC réunionnais.
L'association Alliance des Réunionnais contre la pauvreté/Rézistans s'est rassemblée devant la préfecture ce mercredi matin 18 décembre 2013. Il s'agissait notamment de protester contre l'augmentation du prix du chariot type de 29,21 % en un an. Jean-Hugues Ratenon, président de l'association souligne: "il y a un véritable problème de vie chère, de pouvoir d'achat et de revenus à La Réunion". Il lance un appel au boycott des grandes surfaces et en faveur d'une augmentation du SMIC réunionnais.

"Personne ne nous oblige à aller acheter en grande surface" lance Jean Hugues Ratenon en direction de la population réunionnaise. Il demande aussi "un boycott des enseignes les plus chères" en cette période de fêtes et estime qu'il faut "donner la priorité aux produits locaux". Le dirigeant d'association dénonce ensuite le manque de réaction de la classe politique face à la cherté de la vie, " sans distinctions de partis, personne ne bouge. C’est le silence radio !" s'insurge-t-il.

Concernant la récente augmentation du Smic de 1,1%, Jean-Hugues Ratenon précise qu’il s’agit "d’une obligation" et pas "d’un coup de pouce" car "cela ne compense pas la baisse du pouvoir d’achat". Selon le chef de file de Rézistans, "la surrémunération des salaires de la profession public montre que l’Etat est conscient de la vie chère", il réclame donc "une égalité entre les citoyens". Il ajoute "nous souhaitons un Smic réunionnais correspondant aux salaires versés et au marché local".

Rézistans milite également en faveur d'une prise en compte du prix du gaz et des carburant dans le calcul du chariot-type. Jean-Hugues Ratenon note à ce propos qu'il soutient le décret de Victorin Lurel, ministre des outre-mer, sur la maîtrise des marges sur les prix de vente des carburants. "Les stations-service se trompent de combat, elles doivent se joindre à la population dans la lutte contre ces lobbies" estime Jean-Hugues Ratenon.

Enfin, Jean-Hugues appelle "la population à descendre dans la rue" contre la cherté de la vie.  Il termine en s'adressant aux centrales syndicales "c’est aussi la responsabilité des syndicats. Fédérez-vous et lancez un mouvement après les municipales, nous vous suivrons !".

   

2 Commentaire(s)

La population Reveil ou réveillon , Posté
Courage ! la vie chère ou pas l 'esprit est tamponné ! les pauvres de plus en plus , les fraudeurs
s 'enrichisse la démocratie engage à être assis et tu dit merci RMI RSA LA CAF PRIME DE NOËL
Est tout cela est récupéré chez les créoles qui on des biens etc.... UN PSYSTEM.....
Marielle, Posté
ou faites-vous vos courses M Ratenon ?