Le Port :

Le PCR et Henri Hippolyte aux côtés des salariés de la SIB


Publié / Actualisé
Une délégation du parti communiste réunionnais, conduite par Yvan Dejean, secrétaire général, et Elie Hoarau, a rencontré ce lundi 17 février 2014 les travailleurs de la SIB (Société industrielle de Bourbon), tout comme Henri Hippolyte, conseiller général, adjoint au maire et candidat PCR pour les prochaines municipales au Port. Tous ont assuré de leur soutien les salariés, notamment Jocelyn Rivière et Jean-Jacques Ferrère, tous deux en grève de la faim.
Une délégation du parti communiste réunionnais, conduite par Yvan Dejean, secrétaire général, et Elie Hoarau, a rencontré ce lundi 17 février 2014 les travailleurs de la SIB (Société industrielle de Bourbon), tout comme Henri Hippolyte, conseiller général, adjoint au maire et candidat PCR pour les prochaines municipales au Port. Tous ont assuré de leur soutien les salariés, notamment Jocelyn Rivière et Jean-Jacques Ferrère, tous deux en grève de la faim.

"33 Réunionnais travaillent dans la Société industrielle de Bourbon. Cette usine est la propriété du groupe américain Colgate-Palmolive, un des plus importants fabricants de produits d'hygiène dans le monde. Le PCR dénonce le cynisme des patrons qui font déjà des milliards de bénéfices, et qui n'hésitent pas à sacrifier des travailleurs pour faire encore plus de profits. Pour le PCR, cette situation est inadmissible !", indique le parti communiste dans un communiqué, ajoutant que "les autorités gouvernementales doivent s'impliquer pour faire cesser le conflit, et prendre des dispositions afin de ne pas sacrifier l'emploi de 33 Réunionnais".

De son côté, Henri Hippolyte souligne que "dans le contexte de crise que nous connaissons, tout doit être fait pour maintenir l'activité et l'emploi afin d'éviter des drames". "Face à une telle injustice et une situation désespérée, deux travailleurs ont décidé de recourir à la solution ultime de la grève de la faim, mettant en danger leur santé et leur vie", ajoute-t-il, saluant "la détermination des travailleurs en lutte" et lançant "un appel à la mobilisation pour soutenir ce mouvement de résistance".

Henri Hippolyte appelle également les pouvoirs publics "à se concerter avec les acteurs concernés pour que toute solution permettant de sauver l'activité et les emplois à La Réunion soit étudiée et mise en œuvre".

   

2 Commentaire(s)

Pass'Port, Posté
Henri Hippolyte, un grand hypocrite. Quand ou la cautionné pour la fermeture de Pas'Port, et que 24 salariés ont été bafoué, manipulé, méprisé. "Ou la enlève mangé dans la bouche zenfant ", cela fallait y penser, alors arrête fait le pantin, y passe pas!
Rigolo , Posté
Mr Henri Hippolyte ,l'homme de silicone,l'homme transparent ,sans charisme ,vous venez visiter quoi ? le lieu de l'échec de votre municipalité ,le Port est l'une des villes les plus mieux loties de la Réunion en terme de dynamisme économique et pourtant la ville connait un taux de chômage record .quelles ont été les actions de la municipalité en place pour pallier a ce problème ? Aucune solution ,un échec total ,monsieur pour le bien des portois ,vous devez perdre.