Mouvement social à la Plaine des Cafres :

Sicalait : les grévistes obtiennent la garantie que le directeur sera licencié


Publié / Actualisé
Dans la matinée de ce vendredi 12 décembre, après cinq jours de grève, les salariés de la Sicalait, une part appréciable des éleveurs et les employés de Fermes et jardins pensaient avoir obtenu satisfaction avec l'annonce par le président de la coopérative, Patrick Hoarau, de ce que M. Dekokère devait être mis à pied avant une éventuelle procédure de licenciement, et remplacé par le directeur adjoint de la Sicalait, Eric Varet, auquel il incomberait d'assurer l'intérim dans l'attente d'un recrutement ad hoc. Dans le courant de la journée, administrateurs et représentants des salariés ont négocié sur des revendications de détail... Mais, en fin d'après-midi, faute de voir confirmés par écrit les termes précis du règlement du conflit, notamment le départ de M. Dekokère, les grévistes ont remis le siège de la Sicalait en postant cinq camions sur les lieux de passage stratégiques. Les grévistes ont finalement obtenu du président de la Sicalait qu'une procédure de licenciement serait bien engagée à l'encontre d'Olivier Dekokère
Dans la matinée de ce vendredi 12 décembre, après cinq jours de grève, les salariés de la Sicalait, une part appréciable des éleveurs et les employés de Fermes et jardins pensaient avoir obtenu satisfaction avec l'annonce par le président de la coopérative, Patrick Hoarau, de ce que M. Dekokère devait être mis à pied avant une éventuelle procédure de licenciement, et remplacé par le directeur adjoint de la Sicalait, Eric Varet, auquel il incomberait d'assurer l'intérim dans l'attente d'un recrutement ad hoc. Dans le courant de la journée, administrateurs et représentants des salariés ont négocié sur des revendications de détail... Mais, en fin d'après-midi, faute de voir confirmés par écrit les termes précis du règlement du conflit, notamment le départ de M. Dekokère, les grévistes ont remis le siège de la Sicalait en postant cinq camions sur les lieux de passage stratégiques. Les grévistes ont finalement obtenu du président de la Sicalait qu'une procédure de licenciement serait bien engagée à l'encontre d'Olivier Dekokère

Tôt ce samedi matin, le conseil d'administration a publié le communiqué suivant : "après cinq jours de conflit ayant provoqué l’arrêt de l’activité de la Sicalait, un protocole d’accord a été signé entre les grévistes et le directeur adjoint, mandaté par le conseil d’administration. L’après-midi du vendredi 12 décembre met ainsi un terme définitif à ce mouvement de grève. Dès aujourd’hui, l’activité de la coopérative a repris son cours normal".

Le communiqué poursuit : "concernant le protocole d’accord validé entre les deux parties, celui-ci porte sur la levée des sanctions qui frappent certains employés de la Sicalait et la transformation des jours de grève en jours de RTT".

Le conseil d'administration conclut : "dans un souci de ramener le calme et la sérénité, le départ du directeur général, Monsieur Dekokère, est inévitable. En ce sens, le conseil d’administration a décidé de le suspendre de ses fonctions".

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Zoliticoeur, Posté
    zot y règ un situation com ça, plus fort zoro pauv boug, li la donne son énergie, li la croit dans son travail, y semble a moins li la remonte la sicalait, aujoursd'hui y di a li dégaze comm un malprop, ce koué ce binz, rend césar le bien fait li la fait, sicalait si lé en haut cest grace à li
    Jose, Posté
    Et les creoles en poste en france, ils rentrent au pei ?