Jean-Bernard Gonthier : "La situation est très très grave" :

Sicalait : le président de la chambre d'agriculture veut une assemblée générale extraordinaire


Publié / Actualisé
Alors que les salariés de la Sicalait entament ce samedi 27 décembre 2014 leur deuxième journée de mobilisation depuis la reprise de la grève, Jean-Bernard Gonthier s'est rendu sur le site de la coopérative à la demande des éleveurs, dont le lait n'est plus collecté depuis Noël. Le président de la chambre d'agriculture estime que la situation est grave et demande la tenue d'une assemblée générale extraordinaire sous quinzaine. Le but : mettre en place un nouveau conseil d'administration afin de remettre sur les bons rails la filière laitière à La Réunion.
Alors que les salariés de la Sicalait entament ce samedi 27 décembre 2014 leur deuxième journée de mobilisation depuis la reprise de la grève, Jean-Bernard Gonthier s'est rendu sur le site de la coopérative à la demande des éleveurs, dont le lait n'est plus collecté depuis Noël. Le président de la chambre d'agriculture estime que la situation est grave et demande la tenue d'une assemblée générale extraordinaire sous quinzaine. Le but : mettre en place un nouveau conseil d'administration afin de remettre sur les bons rails la filière laitière à La Réunion.

Pour quelle raison êtes vous aujourd'hui devant la Sicalait ?

Vendredi soir, les éleveurs m'ont appelé et ont demandé une rencontre ici parce que la situation est très très grave. Aujourd'hui, il faut qu'on trouve des solutions, alors que le lait n'a pas été collecté depuis Noël. Il est temps que des décisions soient prises : une pétition a été signé et il y a suffisamment de signatures pour qu'il y ait une assemblée générale extraordinaire dans les 15 jours à venir. Il faut remettre la balle au centre : l'assemblée générale est souveraine et peut mettre en place un nouveau conseil d'administration afin de remettre la filière sur les rails et redonner confiance aux éleveurs et aux salariés.

Comment expliquez-vous la situation de la coopérative ?

Cela fait un moment que le système de la Sicalait va mal. La Sicalait s'est écartée de sa mission première de collecte de lait. Aujourd'hui, c'est une grosse entreprise avec des filiales. Le nouveau conseil d'administration doit revenir aux vraies valeurs de la coopération et sur ses vraies missions. Ensuite, il faut travailler sur le reste.

Quel sera le rôle de cette assemblée générale extraordinaire ?

L'assemblée générale devra déterminer la légitimité du président. En attendant, on joue au poker-menteur. Il faut arrêter avec ça ! Ce n'est qu'en passant par une assemblée générale extraordinaire que l'on peut redonner confiance aux salariés et aux éleveurs. Aujourd'hui, regardez à travers la presse ce qui se passe : on joue à cache-cache, on organise dans un hôtel cinq étoiles un conseil d'administration, un président a démissionné puis n'est plus démissionnaire… Où est-ce qu'on est ? On doit aujourd'hui revenir dans la sérénité. L'éleveur a besoin d'avoir une visibilité pour savoir ce qu'il fait. Quand un directeur est contesté à 90 % - quelles que soient ses compétences - il faut le virer.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

FOX, Posté
Jean Bernard.... euheuheuh.....comment? Gonthier vous dites.....bin coné pa.....mi compren pi ,c est pa zen yves minatchy président chambre d agrikiltir? Dabitid c lo dimanche i fé conférence de presse, dan champ cannes. Zot noré di atende dimans pou fé lo conférence de presse, zot té mèt dé troi vaches derrièr pou ke lo caméra i filme et zen yves dovan entrain débat dan son langaz pou explik la press son revendication !!! o moin nou no ri in pe kan nou regarde zinformation dan télé !!!