L'intersyndicale proteste contre la politique de recrutement de la direction :

" Le personnel de la CGSS est extrêmement furieux "


Publié / Actualisé
L'intersyndicale " au complet " (CFDT, CFECGC, CFTC, CGTR, CGTFO, SUD et UNSA) dénonce ce mercredi 20 mai 2015 la politique de recrutement de la direction de la CGSS (caisse générale de sécurité sociale) de La Réunion. Les syndicalistes souhaitent alerter " les médias et les pouvoirs publics sur ce qui se passe à la CGSS, sur toute la politique de recrutement ", avant d'entamer une grève, si la direction ne revient à la table des négociations. Car " Lle personnel de la CGSS est extrêmement furieux " affirme l'intersyndicale
L'intersyndicale " au complet " (CFDT, CFECGC, CFTC, CGTR, CGTFO, SUD et UNSA) dénonce ce mercredi 20 mai 2015 la politique de recrutement de la direction de la CGSS (caisse générale de sécurité sociale) de La Réunion. Les syndicalistes souhaitent alerter " les médias et les pouvoirs publics sur ce qui se passe à la CGSS, sur toute la politique de recrutement ", avant d'entamer une grève, si la direction ne revient à la table des négociations. Car " Lle personnel de la CGSS est extrêmement furieux " affirme l'intersyndicale

A l’occasion d’une conférence de presse, Sylvie Hoarau, déléguée syndicale CFDT, explique " nous dénonçons les embauches qui sont faites depuis juillet 2013 ". elle ajoute " le nombre de postes d’agents de direction a évolué, et les mesures prises, notamment sur les statuts des cadres dirigeants, les embauches qui viennent de métropole, les remplacements de congés maladies par des cadres venant de métropole " sont vivement contestés par les organisations syndicales et le personnel.

De son côté, Charles-André Jonzo, délégué syndical à la CFTC, assure " on a accepté beaucoup de tous les directeurs qui venaient à La Réunion jusqu’à présent, mais on est arrivé dans une situation telle que maintenant on ne peut plus accepter le diktat des Métropolitains quand ils arrivent ici en terrain conquis ".

Pour l’intersyndicale, il y a un problème de transparence, car " si vous avez un directeur qui vous annonce clairement ce qu’il va faire, il n’y a rien à redire, mais si l’explication n’est pas appropriée à la situation, forcément le personnel n’est pas content. "

L’autre point de tension évoqué est l’emploi, " aujourd’hui on a fait venir sept personnes dont le directeur pour occuper la Sécurité sociale. On en avait qu’un avant : le directeur, aujourd’hui on a six postes crées avec le directeur ". La direction de la CGSS de La Réunion a créé 5 postes d’agents de direction, " on comprend le nouvel organigramme de la nouvelle direction, mais on dénonce ces recrutements ", précise Sylvie Hoarau.

Alors que " toutes les collectivités sont en train de mutualiser les moyens pour dépenser le moins possible, à la Sécurité sociale on créé des branches et on recréé des branches pour pouvoir placer toujours des copains qui viennent de métropole, toujours des agents à des postes importants, mais des agents qui viennent de métropole ", dénonce Charles-André Jonzo.

" Si on mutualise des moyens pour faire des économies, je ne vois pas pourquoi on créé des postes ", précise le syndicaliste, déplorant l’attitude de la direction qui " est sourde et ne nous répond pas. "

Ne rejetant pas la possibilité d’une grève, les syndicalistes veulent avant cela " trouver des solutions pour le bien du public et pour notre confort aussi. On attend de la direction de vraies négociations ". Mais si la direction " continue à nous prendre de si haut et à se dire que de toute façon les réunionnais, c’est encore des enfants d’esclaves et on est là pour obéir, et bien j’ai peur qu’aujourd’hui, demain ou après demain, on se mette en grève ".

" On souhaite trouver des solutions dans la modération " rappelle le syndicaliste, qui rappelle la volonté du personnel de voir le directeur général quitter son poste.

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Cricri, Posté
Nou lé Kapab s'est montré très intelligent de n'avoir pas relevé une telle bassesse de QI négatif de ce popol
Popol, Posté
Désolé mais c'est justement pour éviter les magouilles que l'on fait venir des Métro ........................
"Nou Lé Kapab" ne se rend même pas compte qu'il défend les idées du FN c'est dire le niveau d'intelligence de ce ........"truc" attrape couillon ! Ce sont des gamins qui se prennent les pieds dans le tapis de la continuité territorial, normal avec un QI=2..............éh ouais les gars la France c'est pas juste pour vous filer du pognon .............sinon il faut financer localement le fonctionnement de cette région que vous croyez vôtre ! Sans la perfusion de la France vous tiendrez combien de temps ? Et sans la sur-rémunération il y aura combien de réunionnais candidats aux postes ? Ah ben beaucoup moins mais l'avenir nous le dira et on verra ce que les grands cerveaux de trouveront à redire à leurs petits copains cette fois-çi !
On a bien vu ce que Madagascar est devenu quand les français ont laissé les clés du pays, eux aussi ils criaient à l'assassin en disant "vive l'indépendance car "Nou Lé Kapab" !!! On voit bien le résultat aujourd'hui................ allez cou-couche panier N.L.K. et laisses faire les grandes personnes gamin !
Dragosh, Posté
RIPOSTE futile. Il confond bons points et points GODWIN: les points GODWIN sont à éviter, comme les menaces personnelles.

Par ailleurs, les profi$€urs de la CGSS se découvrent, unis pour dénoncer un manque d'arrangement (budget CE, cours de tennis, village de vacance, etc.)
Dragosh, Posté
RIPOSTE futile. Il confond bons points et points GODWIN: les points GODWIN sont à éviter, comme les menaces personnelles.

Par ailleurs, les profi$€urs de la CGSS se découvrent, unis pour dénoncer un manque d'arrangement (budget CE, cours de tennis, village de vacance, etc.)
Nou Lé Kapab soutient le personnel de la CGSS​ , Posté
Depuis plusieurs semaines, la tension monte au sein de la CGSS de La Réunion. Embauches extérieures, baisse des moyens matériels et humains, ... Les Syndicats pointent du doigt les décisions du nouveau directeur débarqué il y a tout juste deux ans à La Réunion. L'association Nou Lé kapab apporte son soutien aux syndicats et aux employés qui se mobilisent. ​
Depuis plusieurs semaines, des voix s'élèvent pour dénoncer les choix du directeur de la CGSS de La Réunion arrivé en 2013. Les revendications sont multiples. En ligne de mire, l'embauche de cadres venus de l'extérieur. D'après les syndicats, l'équipe de direction aurait été renforcée avec pas moins de ​5​ collaborateurs, dont aucun n'est issu du territoire. Dans une île qui compte de plus en plus de diplômés et où des familles se sacrifient pour la réussite de leurs enfants, il est intolérable que des postes disponibles à La Réunion continuent d'échapper aux Réunionnais et aux personnes de La Réunion.

Cette situation est totalement inacceptable. L'association Nou Lé Kapab apporte son soutien aux syndicats et aux employés qui se mobilisent et qui défendent les intérêts de la population réunionnaise.
Communiqué de presse

​Nou Lé Kapab
Alejmelance, Posté
La loi de Godwin est une règle empirique provenant d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin.
A La Réunion cette loi s'applique quand quelqu'un met sur la table les deux sujets suivants: "poste occupé par un métropolitain" et "esclavage".
Mr Jonzo a fait très fort. Même pas 30 secondes pour que la loi se vérifie. Il est donc discrédité !
R I P O S T E, Posté
Des cadres de haut niveau à la CGSS ...

On s'étonne après que cet organisme est déficitaire avec les cotisations des assurés et des entreprises qui se saignent pour payer les charges sociales patronales en temps et en heure !

Christophe Madika , honte a twé et mi arrive pou twé