Mouvement social à la mairie de la Possession :

Les syndicats maintiennent le préavis de grève


Publié / Actualisé
Déposé auprès de la Mairie de la Possession le 1er février dernier, le préavis de grève est plus que jamais d'actualité pour le lundi 8 février 2016. C'est ce qu'ont affirmé les syndicats (FO, CFDT, SAFPTR, CGTR, UNSA) lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi 3 février. " Il n y a pas de dialogue social. Si rien ne bouge, nous sommes prêts à durcir le mouvement ", préviennent-ils.
Déposé auprès de la Mairie de la Possession le 1er février dernier, le préavis de grève est plus que jamais d'actualité pour le lundi 8 février 2016. C'est ce qu'ont affirmé les syndicats (FO, CFDT, SAFPTR, CGTR, UNSA) lors d'une conférence de presse organisée ce mercredi 3 février. " Il n y a pas de dialogue social. Si rien ne bouge, nous sommes prêts à durcir le mouvement ", préviennent-ils.

" La maire de la Possession nous fait rêver avec ses recrutements aux salaires mirobolants, alors continuons à rêver ", déclare, avec une pointe de malice, Patrice Sautron, secrétaire général de Force Ouvrière La Possession lorsqu’on évoque les revendications salariales des grévistes (arrêt immédiat des recrutements, mise en place d'un plan de titularisation, participation à la mutuelle, mise en place du 13ème mois etc.).

" Nous demandons la valorisation des agents communaux plutôt que de privilégier l’instabilité et les recrutements extérieurs. Il y a les compétences en interne. Pourquoi chercher ailleurs ? ", s’interroge Patrice Sautron qui se défend de tout racisme, réaffirmant son soutien au personnel communal.

Le syndicaliste compte sur la mobilisation de 300 à 400 agents communaux ce lundi 8 février. " Et si nous ne sommes pas entendus, nous sommes prêts à durcir le mouvement ", prévient le représentant de Force Ouvrière qui dit " attendre l’appel de la Mairie de la Possession pour qu’on se mette autour de la table ".

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Rene, Posté
bougue i assise a droite la !!! a cause li baisse son tete ?
Plus le choix, Posté
Le problème c'est que plus personne en mairie ne veut travailler avec cette maire. Plutot que prendre le risque de ce faire virer au bout de cinq mois tous le monde se fait discret en faisant le minimum syndical et en priant pour qu'elle parte très vite avec son équipe d'amateur. Voila le résultat de la politique spectacle et de discours populiste depuis deux ans!