MENU

Social :

200 manifestants disent " non " à la réforme du code du travail


Posté par
Nouvelle journée de mobilisation nationale contre le projet de loi " El Khomri " ce samedi 9 avril 2016. A La Réunion, environ 200 manifestants, essentiellement des représentants de syndicats, se sont réunis devant la préfecture pour protester contre la réforme du code du travail. Une mobilisation " satisfaisante ", selon les représentants syndicaux sur place.
Nouvelle journée de mobilisation nationale contre le projet de loi " El Khomri " ce samedi 9 avril 2016. A La Réunion, environ 200 manifestants, essentiellement des représentants de syndicats, se sont réunis devant la préfecture pour protester contre la réforme du code du travail. Une mobilisation " satisfaisante ", selon les représentants syndicaux sur place.

Pas question de tirer à boulets rouges sur la faible mobilisation de ce samedi 9 avril comparée aux plus de 5000 personnes présentes dans les cortèges du 31 mars dernier. " C’était une action militante " tient à souligner Eric Marguerite, secrétaire général de Force Ouvrière qui estime qu’il s’agit d’une " bonne mobilisation compte tenu du format ".

En effet, le syndicaliste ne cache pas la difficulté de mobiliser les Réunionnais le samedi. " C’est une habitude à prendre mais il faut que les Réunionnais puissent s’emparer sur samedi pour se mobiliser en force ", analyse Eric Marguerite qui estime que la manifestation de ce samedi est une manière de " maintenir la pression ".

La prochaine grande manifestation est prévue pour le 28 avril 2016.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gemijuco, Posté
J'estime que les jeunes ont raison de dire qu'ils ne sont pas d'accord (les autres aussi d'ailleurs) car c'est leur avenir qui est en jeu. Je ne comprends pas que le gouvernement poursuive sans tenir compte des avis du peuple ! Les manifestations sont très nombreuses pourtant ! Nos dirigeants ne comprennent rien, et poursuivent leurs idées ! ils font des lois sans rien connaître, Ils ne savent pas de que c'est de travailler et d'avoir une paie au ras des pâquerettes. Ils ont aussi trop de privilèges, LIBERTE = les Français en ont de moins en moins EGALITE = n'existe pas, FRATERNITE = non plus.