Plaine des Palmistes :

Cueillette solidaire de goyaviers pour les gramounes


Publié / Actualisé
Une belle initiative imaginée par Corinne Allamèle. L'agricultrice de la Plaine des Palmistes, installée rue des Remparts, contacte l'association SOS gramounes isolés. Il s'agit du nouveau nom de Respa seul. La productrice de goyaviers propose aux membres de la structure d'organiser une cueillette solidaire. Celle-ci se déroulera ce dimanche 16 juillet 2017.
Une belle initiative imaginée par Corinne Allamèle. L'agricultrice de la Plaine des Palmistes, installée rue des Remparts, contacte l'association SOS gramounes isolés. Il s'agit du nouveau nom de Respa seul. La productrice de goyaviers propose aux membres de la structure d'organiser une cueillette solidaire. Celle-ci se déroulera ce dimanche 16 juillet 2017.

Objectif : collecter des fonds pour les personnes âgées en difficultés. La Palmiplainoise reversera la moitié de la recette du jour pour cette cause. Les cueilleurs du dimanche peuvent participer à la manifestation. Ils devront s’acquitter de 10 euros afin de repartir avec un seau des petits fruits de couleur rouge.

Composez le 06 92 57 94 83, le numéro de portable de Madame Allamèle, si vous souhaitez obtenir davantage de renseignements. Patrice Louaisel, président de la structure, salue bien évidemment son geste. "La journée se déroulera de 9 h 30 à 15 h 30. C’est une première et cela nous permettra d’aider les personnes âgées. L’association s’occupe d’une centaine d'entre elles. Démunies, certaines ne peuvent s’offrir des balades. Elles sont parfois oubliées, sans contact social, et ne peuvent se déplacer", explique-t-il.

Avec près de cent-vingt bénévoles, le responsable met en place des sorties au  Volcan ou à la mer pour ce type de public, par exemple. Respa seul changeait de nom il y a six mois. SOS Gramounes isolés recherche d’ailleurs son référent pour le Sud de l’île, voire pour l’Ouest. Si vous voulez tenter votre chance, contactez le 02 62 58 25 81.

"Nous souhaitons qu’une personne ou qu’une association prennent en charge un groupe de personnes âgées afin de lancer des ateliers de tressage de vacoa, de broderie ou du scrabble. On préfère ce genre d’activités plutôt que de les dominos", complète Monsieur Louaisel en guise de conclusion.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !