MENU

Manifestation contre la loi Travail le 12 septembre à Saint-Denis :

Les paradoxes de Force Ouvrière


Posté par
Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Éric Marguerite, s'exprime sur la manifestation intersyndicale CGTR-FSU-UNEF-SOLIDAIRES du mardi 12 septembre 2017 dans les rues de Saint-Denis. L'union départementale n'appelle pas à la mobilisation mais soutiendra les initiatives des structures étiquetées FO. Un paradoxe réfuté par le syndicaliste. Ses explications. (Photo d'archives)
Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Éric Marguerite, s'exprime sur la manifestation intersyndicale CGTR-FSU-UNEF-SOLIDAIRES du mardi 12 septembre 2017 dans les rues de Saint-Denis. L'union départementale n'appelle pas à la mobilisation mais soutiendra les initiatives des structures étiquetées FO. Un paradoxe réfuté par le syndicaliste. Ses explications. (Photo d'archives)

 

Ne parlez pas de position contradictoire à Éric Marguerite. Il vous répondra : "Vous ne connaissez pas le fonctionnement syndical où il n’y a pas de gourou qui commande." Selon lui, ne pas appeler à manifester le 12 septembre contre le projet du gouvernement "qui ne comporte aucune avancée pour les salariés" n’a rien de paradoxal.

Lire aussi : Coup de chaud à prévoir pour la rentrée sociale

Il soutient pourtant les militants ou les structures FO désireux de descendre dans la rue mardi prochain. Une information officialisée dans un communiqué. Selon nos informations, les fédérations de l'Éducation nationale et  du BTP prévoient de descendre dans la rue.

Lire aussi : FO soutient les structures participantes à la manifestation du 12 septembre

Force ouvrière se mobilisait également officiellement à plus d’une quinzaine de reprises contre la loi El Khomri en 2016. "Rien ne m’empêche d’aller saluer les camarades le 12 septembre mais l’union départementale n’appelle pas à rejoindre ce mouvement. Nous soutenons les syndicats FO qui iront défiler aux côtés des camarades de la CGTR. Les militants ont raison de s’exprimer", répète le secrétaire départemental. Depuis la présentation des ordonnances, lui et ses collègues les examinent avec attention.

Lire aussi : Loi Travail - 36 mesures qui divisent les syndicats en Métropole et à La Réunion

Ont-il été renversés par la base, souhaitant se joindre au cortège mardi prochain ? "Nous n’avons pas été débordés. Ceux qui vivent sont ceux qui luttent. La confédération négocie depuis trois mois. Nous avons fait notre job. Pour les ordonnances, le demandes du MEDEF étaient bien pires que maintenant", ajoute-t-il. Sur le plan national, Jean-Claude Mailly, le numéro un de FO, vit une situation similaire. La contestation gagne en effet les rangs. L’organisation ne répondra pas non plus à l’appel de  la CGT et de Solidaires.

Lire aussi : FO ne manifestera pas le 12 septembre contre la réforme du code du travail

Éric Marguerite réaffirme, lui, son opposition à la fusion des instances représentatives du personnel, au recours aux CDD et au plafonnement des indemnités prud’homales.

ts/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Anakin974, Posté
Je suis syndiqué FO depuis 10 ans mais l'année prochaine je ne cotiserai plus chez ce syndicat.
Photogenique, Posté
Il FO reconnaître que cette de EM est fort belle. EM comme Eric Marguerite.
EM comme en marche , une force ouvrière de droite et bourgeoise, ainsi va la vie.