Société :

Les jeunes en difficulté au coeur du nouveau plan de la Sécurité sociale


Publié / Actualisé
La Sécurité Sociale a présenté ce vendredi 17 novembre 2017 son nouveau plan pour aider les jeunes réunionnais en difficulté. Simplifier l'accès aux droits et permettre une insertion professionnelle, tels sont les objectifs de cette démarche réalisée en partenariat avec l'État et les acteurs locaux, comme l'école de la 2ème chance.
La Sécurité Sociale a présenté ce vendredi 17 novembre 2017 son nouveau plan pour aider les jeunes réunionnais en difficulté. Simplifier l'accès aux droits et permettre une insertion professionnelle, tels sont les objectifs de cette démarche réalisée en partenariat avec l'État et les acteurs locaux, comme l'école de la 2ème chance.

 

"À La Réunion, plus de la moitié des jeunes de moins de 20 ans est en situation de précarité sociale et économique". C'est avec ces mots que Frédéric Miquel, directeur de l'action sanitaire à la Caisse générale de la sécurité sociale (CGSS), a lancé ce vendredi 17 novembre son point presse. Le constat est clair, et les objectifs aussi : "nous avons décidé de multiplier nos efforts pour aider les jeunes qui sont de fait plus exposés aux problèmes liés à l'insertion professionnelle, l'accès aux droits et donc à la santé" déclare le directeur.

"Première CGSS régionale à travailler sur un tel projet avec l'État" selon Frédéric Miquel, la sécurité sociale et les acteurs locaux - école de la 2ème chance, les missions locales ou encore la chambre des métiers et de l'artisanat- veulent aider les jeunes réunionnais en difficulté dans les "démarches qui paraissent être des montagnes" souligne la représentante de la mission locale Nord.

- Une communication de jeunes à jeunes -

Ce plan d'accompagnement des jeunes se divise en "deux actions complémentaires" indique Jean-Xavier Bello, directeur santé à la CGSS. D'abord, la communication : "les messages ne sont jamais mieux relayés que quand ils sont relayés par des jeunes à d'autres jeunes" affirme Frédéric Miquel. En coopération avec l'école de la 2ème chance, des jeunes volontaires sont ainsi formés pour "faire passer le message à leurs pairs", afin que les récepteurs "deviennent acteurs de leur santé".

Les jeunes ambassadeurs se voient alors proposer un "parcours d'insertion professionnelle, qui aboutit à un diplôme reconnu par l'État" relate Frédéric Miquel. Ce vendredi 17 novembre, la sécurité sociale a ainsi remis le premier diplôme d'ambassadrice à Emma Baret, une jeune réunionnaise de 23 ans passée par l'école de la 2ème chance qui ambitionne de travailler dans l'animation sportive. Pour elle, "ce projet est bénéfique pour tout le monde".

Second volet du plan : accompagner les jeunes dans leurs accès aux droits. "Depuis septembre 2017, près de 300 jeunes réunionnais ont acquis leurs droits grâce au projet" témoigne Jean-Xavier Bello. Gérée par l'assurance maladie, la "simplification des démarches" et "la facilitation des relations entre les administrations et les jeunes" sont les deux finalités de ce "parcours santé jeunes". 

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !