Elle s'y met elle aussi :

La Chambre Régionale des Comptes est si méchante avec vous, cher Monsieur Didier Robert


Publié / Actualisé
Cher Monsieur Didier Robert,
Nous sommes aux abois, notre monde serait-il en train de s'écrouler ? Tout occupés que nous étions à vous rassurer sur l'amitié et l'admiration indéfectibles que nous vous portons, nous avons laissé filer une information de la plus haute importance : Le Journal de l'Île de La Réunion a publié samedi 8 décembre 2018 en page 9 de très larges extraits du rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la Société publique locale (SPL) Réunion des Musées Régionaux (RMR). Et les propos de la CRC cher président de Région nous ont déchiré le coeur... car il est question de votre rémunération de 6.800 net par mois. Elle est "surdimensionnée", "dépourvue de base légale", soit "non autorisée par le Conseil d'Administration", identique le JIR. Voilà !
Cher Monsieur Didier Robert,
Nous sommes aux abois, notre monde serait-il en train de s'écrouler ? Tout occupés que nous étions à vous rassurer sur l'amitié et l'admiration indéfectibles que nous vous portons, nous avons laissé filer une information de la plus haute importance : Le Journal de l'Île de La Réunion a publié samedi 8 décembre 2018 en page 9 de très larges extraits du rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la Société publique locale (SPL) Réunion des Musées Régionaux (RMR). Et les propos de la CRC cher président de Région nous ont déchiré le coeur... car il est question de votre rémunération de 6.800 net par mois. Elle est "surdimensionnée", "dépourvue de base légale", soit "non autorisée par le Conseil d'Administration", identique le JIR. Voilà !

Titré "Controverse sur le salaire du président" l’article du JIR est très explicite. La Chambre régionale des comptes et vous, cher Monsieur Didier Robert avaient d’abord échangé pour savoir si oui ou non, la Région Réunion – dont vous êtes l’excellent président-, pouvez contrôler la SPL des musées, dont vous êtes le magnifique et désormais regretté président.

L’affaire aurait pu s’arrêter là, mais la CRC, que nous comptons maintenant au rang des vilains, s’acharne… L’institution "estime que la gouvernance de la SPL, assurée par un président directeur général (vous ndlr) et un directeur général délégué, s’avèrent +surdimensionnée+ de même, d’autant qu’elles sont considérées soit +dépourvue de base légale+, soit +non autorisée par le Conseil d’Administration+" écrit le Journal de l’Île.

Quoi ? Comment ? Déjà que les vilains pensaient que vos 6.800 euros net étaient dépourvus de base morale, voilà désormais que la Chambre les trouve dépourvus de base légale ! C’est de l’acharnement ! N’ayant pas peur des mots, nous frôlons l’appel au meurtre !

Et la CRC cette affreuse, insiste : votre salaire est intervenu, dit-elle "sans autorisation du Conseil d’administration de la SPL." Plus rien ne l’arrête. Elle place, toujours selon le JIR "ce salaire dans le cadre des limites posées par le Code général des collectivités territoriales" et affirme que "son montant devrait être écrêté car il s’élèverait à une fois et demi celui d’une indemnité parlementaire." Une fois et demi l’indemnité perçue par un député ou sénateur, vous avez été les deux et parfois en même temps.

Et quand on dit que rien n’arrête les vilains, rien en effet ne les arrête : voilà que cette affreuse CRC estime, cher Monsieur Didier Robert, que "faire valider en Conseil d’administration le salaire du PDG le 3 juillet dernier, avec effet rétroactif, à compter de mars 2016 quand bien même le PDG y avait renoncé leur de sa nomination en mars 2016. La CRC maintient que la +régularisation rétroactive+ n’est pas recevable." Que de haine et de violence en si peu de mots ! Voilà qu’on vous refuse le droit de percevoir un salaire, modeste au regard des immenses services que vous rendez à la Réunion. Car qu’est-ce que 6.800 euros net par mois ?  Même abondés des 5.512 euros des indemnités de président de Région et des 2.300 euros des indemnités de logement ? Votre tâche est tellement ardue !

Bien sûr cher Monsieur Didier Robert, vous avez une explication parfaitement claire à ce propos : vous avez indiqué au JIR que la commission permanente de la Région, dont vous êtes le président, vous avait bien "autorisé à percevoir une rémunération de la SPL et en avait fixé le montant maximum."

Tout cela parce que vous vouliez simplement respecter les "dispositions du code des sociétés qui sont très claires et très strictes en la matière." Car, avez-vous avoué au JIR "le PDG ne pouvait pas renoncer à sa rémunération comme je l’avais fait, c’est-à-dire, avant qu’elle soit fixée par le conseil d’administration." Mais là la CRC a atteint le bout de la méchanceté ! Vouloir vous empêcher de reverser une partie de l’argent à la bienheureuse future fondation… quelle ignominie !

- Les Gilets jaunes vous l’ont expliqué -

Comment la Chambre a-t-elle pu vous faire ça cher Monsieur le président ? Malgré l’augmentation constante du coût de la vie, vous le savez bien, les Gilets jaunes vous l’ont expliqué. Vous avez "conservé un même niveau de rémunération depuis 2010." Vous le dites si bien, très cher Didier Robert : "il s’agit donc d’un maintien. (…) Dans tous les cas, il n’y a pas eu d’augmentation." Rien. Nada. Walou. Pas un centime de plus. Comment faites-vous pour maintenir votre pouvoir d’achat au prix où est le yaourt cher Monsieur Didier Robert ?

Et comme si tout cela ne suffisait pas, voilà que la CRC veut vous porter l’estocade en se montrant "critique quant à la réalisation des objectifs prévisionnels de l’ensemble des structures (des musées ndlr)." La CRC va même jusqu’à dire que "les objectifs de financements en fonds propres ne sont atteints par aucun établissement." Comme si vous pouviez faire beaucoup plus avec un salaire aussi modeste que le vôtre, de surcroît jugé "dépourvu de base légale."

La bassesse de la CRC a atteint un tel niveau qu’elle ne mérite même pas une plainte pour incitation à la violence, à la haine et au meurtre. Ce serait donner beaucoup trop d’importance à ses critiques, et vous savez comment sont les vilains : ils seraient capables de croire que tout cela est vrai…

Surtout que cette ignoble CRC a décidé de porter  "l’Affaire" dès le 20 septembre devant le parquet de Saint-Pierre, lequel a ouvert le 10 octobre une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics et recel de détournement de fonds publics, comme l’a révélé Le Quotidien samedi 8 novembre.

Allez courage Monsieur le président, vous savez que vous pouvez toujours compter sur notre soutien sans faille, comme le prouvent, une fois de plus, nos trois derniers articles évidemment toujours en ligne. Nous indiquons ci-dessous les liens vers ces publications. Nous ne le faisons pas pour vous, cher monsieur Didier Robert, vous savez tout de nous, mais pour que les idiots éructeurs se disant proches de vous - ce que nous ne croyons pas évidemment- , puissent les retrouver aisement...

Lire aussi => Cher monsieur Didier Robert ceci n'est pas un appel au meurtre

Lire aussi => Didier Robert, ex-PDG aurait empoché un chèque de 111.870 euros des Musées Régionaux

Lire aussi => Cher Monsieur Didier Robert, nous sommes tellement heureux de vous savoir à l'abri du besoin

A très très vite…

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

La délivrance , Posté
Et boum
Ange , Posté
Traîner dans la boue pour ses errements : sa com' ne bouge plus, coincée dit- on ? IMAZ PRESS le top!
Chère Madia , Posté
Que votre plume est alerte mais acérée décidemment je l'adore.
DingDingueDong , depuis son mobile, Posté
Vous êtes excellent (e)!
J'espère que le jir ne risque rien en matière de plainte ! Oups !
Quel complot quand même !