[LIVE] Vie chère :

Le "monsieur pauvreté" du gouvernement à La Réunion


Publié / Actualisé
Mandaté par la ministre des Outre-mer Annick Girardin, Olivier Noblecourt arrive vendredi 14 décembre 2018 à La Réunion. Ce délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté rencontrera différents acteurs socio-économiques et des représentant du monde politique. L'objectif principal est de déployer les mesures concrètes annoncées par la ministre des Outre-mer. Il va notamment initier une démarche participative, associant habitants, acteurs de la lutte contre la pauvreté et institutions. La venue du " monsieur pauvreté " du gouvernement était une promesse formulée par Annick Girardin lors de sa visite sur l'île dans le sillage du mouvement des gilets jaunes.
Mandaté par la ministre des Outre-mer Annick Girardin, Olivier Noblecourt arrive vendredi 14 décembre 2018 à La Réunion. Ce délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté rencontrera différents acteurs socio-économiques et des représentant du monde politique. L'objectif principal est de déployer les mesures concrètes annoncées par la ministre des Outre-mer. Il va notamment initier une démarche participative, associant habitants, acteurs de la lutte contre la pauvreté et institutions. La venue du " monsieur pauvreté " du gouvernement était une promesse formulée par Annick Girardin lors de sa visite sur l'île dans le sillage du mouvement des gilets jaunes.

Nous sommes en LIVE pour son arrivée :

Pour son programme, lire => Olivier Noblecourt, le "Monsieur Pauvreté" arrive à La Réunion

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Didier, Posté
Il compte interdire les licenciements dans les entreprises qui font du profit monsieur Noblecourt ?
Il compte contredire son chef Macron monsieur en défendant le Smic à 1800 â"¬ mensuel monsieur Noblecourt ?
Parce que les licenciements et les bas salaires sont les principales causes de pauvreté à la Réunion !
S'il est venu pour autre chose... alors on sait que ses propositions seront du pipo, comme ceux d'avant !