Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Seychelles, rougeole, carrière, migrants, Bois Blanc


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 13 mai au vendredi 17 mai sur Imaz Press :

- Lundi 13 mai - Antenne de la Région aux Seychelles : aussitôt ouverte, aussitôt fermée
- Mardi 14 mai - Rougeole : deux médecins non vaccinés contaminent plusieurs personnes à l'hôpital
- Mercredi 15 mai - Bois blanc : l'État fait appel de la décision du tribunal administratif de suspendre l'ouverture de la carrière
- Jeudi 16 mai - Migrants : le silence assourdissant de notre classe politique sur cette crise sans précédent
- Vendredi 17 mai - Bois Blanc : l'État veut la carrière, le ministère de l'Environnement forcé de suivre
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 13 mai au vendredi 17 mai sur Imaz Press :

- Lundi 13 mai - Antenne de la Région aux Seychelles : aussitôt ouverte, aussitôt fermée
- Mardi 14 mai - Rougeole : deux médecins non vaccinés contaminent plusieurs personnes à l'hôpital
- Mercredi 15 mai - Bois blanc : l'État fait appel de la décision du tribunal administratif de suspendre l'ouverture de la carrière
- Jeudi 16 mai - Migrants : le silence assourdissant de notre classe politique sur cette crise sans précédent
- Vendredi 17 mai - Bois Blanc : l'État veut la carrière, le ministère de l'Environnement forcé de suivre

Lundi 13 mai - Antenne de la Région aux Seychelles : aussitôt ouverte, aussitôt fermée

Inaugurés en grande pompe le 24 octobre 2018, les bureaux de l'antenne du conseil régional à Victoria (capitale des Seychelles) sont fermés depuis plusieurs semaines. La faute semble-t-il a un permis de travail non renouvelé, c'est tout cas ce qui a été indiqué à Imaz Press Réunion sur place aux Seychelles.

Mardi 14 mai - Rougeole : deux médecins non vaccinés contaminent plusieurs personnes à l'hôpital

Deux médecins qui n'étaient pas vaccinés contre la rougeole ont contaminé 6 personnes au CHU de Bellepierre, selon une information de l'Agence régionale de santé de l'Océan indien. Une situation compliquée à gérer pour l'ARS qui a dû procéder durant le week-end à une investigation, cas par cas, afin de comprendre qui étaient les personnels de santé qui n'étaient pas protégés de cette maladie. Autre urgence : protéger les autres patients de l'hôpital. Une centaine de personnes ont été vaccinées en deux jours.

Mercredi 15 mai - Bois blanc : l'État fait appel de la décision du tribunal administratif de suspendre l'ouverture de la carrière

Le 29 avril dernier, les arrêtés préfectoraux d'exploitation de la carrière de Bois blanc et de défrichement du site sont suspendus par le tribunal administratif. Toutefois, la SREPEN, une association de protection de l'environnement et la mairie de Saint-Leu à l'origine du recours, ne crient pas pour autant victoire car l'État peut encore faire appel et se pouvoir devant le Conseil d'État. C'est chose faite, l'État avait quinze jours pour prendre une décision, ce mardi 14 mai, à quelques heures du moment fatidique, la décision est tombée : l'État se pourvoit devant le Conseil d'État.

Jeudi 16 mai - Migrants : le silence assourdissant de notre classe politique sur cette crise sans précédent

Tandis que les trois passeurs indonésiens ont été condamnés pour avoir pris part à un trafic d'êtres humains, tandis que La Réunion fait face depuis plus d'un an à une crise humanitaire sans précédent, tandis que la question des migrants divise l'opinion publique et fait régulièrement la une de l'actualité, nos élus, parlementaires, présidents de collectivité, représentants de l'État sont bien embarrassés. Plusieurs échéances locales arrivent à grands pas et notre classe politique est bien frileuse à l'idée de prendre une position ferme et assumée sur la question des migrants et courir le risque de froisser une partie de son électorat.

Vendredi 17 mai - Bois Blanc : l'État veut la carrière, le ministère de l'Environnement forcé de suivre

Après la décision du tribunal administratif de suspendre les autorisations d'exploitation de la carrière de Bois blanc, les associations ont (presque) crié victoire. Eh oui car rien n'est encore gagné. L'État annonce faire appel de cette décision, avec le soutien de la Région. Pourtant au sein de l'État on trouve... les ministères, dont celui de la Transition écologique... et au sein du ministère de la Transition écologique, qui trouve-t-on ? L'Autorité environnementale. Oui, celle-là même qui publiait un avis clairement défavorable vis-à-vis du projet d'exploitation de la carrière. Un sacré paradoxe.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !