A la une du lundi 4 novembre 2019 :

Pauvreté, marche Nous Toutes, fête de la science, dipavali et météo


Publié / Actualisé
BONJOUR - A la une de ce lundi matin 4 novembre 2019 :

- Apparemment il n'y a plus de pauvres en France, l'État supprime l'observatoire de la pauvreté
- Une marche pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles
- Une fête de la science pour encourager les jeunes à se lancer dans le domaine
- Le Dipavali investit la ville de Saint-Leu les 8 et 9 novembre
- La pa Météo France i di, sé zot i di - Des averses tout au long de la journée
BONJOUR - A la une de ce lundi matin 4 novembre 2019 :

- Apparemment il n'y a plus de pauvres en France, l'État supprime l'observatoire de la pauvreté
- Une marche pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles
- Une fête de la science pour encourager les jeunes à se lancer dans le domaine
- Le Dipavali investit la ville de Saint-Leu les 8 et 9 novembre
- La pa Météo France i di, sé zot i di - Des averses tout au long de la journée

Apparemment il n'y a plus de pauvres en France, l'État supprime l'observatoire de la pauvreté

C'est acté, l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale sera supprimé à partir du 1er janvier 2020. Ironie de l'histoire, c'est seulement quelques jours après la journée mondiale du refus de la misère et juste après la publication d'un rapport de l'Insee rapportant qu'en 2018, 400 000 Français ont basculé dans la pauvreté que le Premier ministre a fait l'annonce. S'en est suivie une onde de choc. Quel est le message envoyé par le chef de l'État et son gouvernement ? Emmanuel Macron n'aura jamais aussi bien porté son surnom de "président des riches". Les décisions prises depuis qu'il est à la tête de l'État pourrait donner raison à ceux qui l'ont affublé de ce sobriquet. En supprimant l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, l'État a décidé de ne plus voir les pauvres.

Une marche pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles

Le mouvement Nous Toutes, déjà bien implanté en métropole, débarque pour de bon à La Réunion. L'an dernier, une première marche en date du 17 novembre avait eu lieu dans l'Hexagone à l'appel du collectif pour dire non aux violences sexistes et sexuelles. La branche réunionnaise de Nous Toutes devait participer à distance, à travers une marche péi, malheureusement celle-ci n'a pas eu lieu : le même jour commençait officiellement l'acte I des gilets jaunes avec une toute première manifestation. La première d'une longue série. Cette année, Nous Toutes 974 se mobilise et espère bien que les gens répondront présents pour qu'une vague violette déferle sur La Réunion. La marche est prévue le 23 novembre.

Une fête de la science pour encourager les jeunes à se lancer dans le domaine

Du 10 au 18 novembre 2019, la Fête de la science sera organisée à La Réunion, en outre-mer et à l'international. Un événement consacré à la promotion de la science chez les jeunes, pour les encourager à se lancer dans cette voie d'études supérieures.

Le Dipavali investit la ville de Saint-Leu les 8 et 9 novembre

A Saint-Leu, le Dipavali sera fêté les 8 et 9 novembre prochain au Foirail. La journée du vendredi commencera par une exposition et une conférence à l'espace polyvalent d'animation de la salle du Foirail à partir de 16h. Puis le Dipavali continuera le samedi avec un Grand défilé des associations.

La pa Météo France i di, sé zot i di - Des averses tout au long de la journée

La pluie revient en début de matinée, notamment sur la côte Est de Saint-Philippe à Saint-André. Après une brève pause, les averses reprendront dans l'après-midi. C'est donc une journée toute grise qui se prépare. Côté degrés par contre il fera plutôt chaud, avec des températures au-dessus des valeurs de saison. La mer restera agitée notamment dans le Sud, Matante Rosina va devoir attendre un peu avant de reprendre la mer, elle qui aime tant naviguer !

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !