Déconfinement :

Des aides financières pour les structures partenaires de la caisse d'allocations familiales


Publié / Actualisé
"Depuis le début de la crise sanitaire, la Caf de La Réunion s'est mobilisée pour soutenir ses partenaires d'action sociale : accompagnement technique et administratif et accompagnement financier. Au-delà du paiement d'avances sur activité à hauteur maximale (plus de 40 millions d'euros), des aides exceptionnelles ont été mises en oeuvre au niveau national et local" indique la caisse d'allocations familiales dans un communiqué que nous publions ci-dessous
"Depuis le début de la crise sanitaire, la Caf de La Réunion s'est mobilisée pour soutenir ses partenaires d'action sociale : accompagnement technique et administratif et accompagnement financier. Au-delà du paiement d'avances sur activité à hauteur maximale (plus de 40 millions d'euros), des aides exceptionnelles ont été mises en oeuvre au niveau national et local" indique la caisse d'allocations familiales dans un communiqué que nous publions ci-dessous

• Pour les établissements d’accueil du jeune enfant, crèches et microcrèches une aide exceptionnelle de 27 euros (ou 17 euros en cas de recours au chômage partiel) par jour et par place fermée est versée aux structures fermées depuis le début de la crise sanitaire. Cette aide se poursuit, mais uniquement pour les structures qui font l’effort de rouvrir depuis le 11 mai (avec une capacité d’accueil réduite du fait des protocoles sanitaires).

En complément, un bonus forfaitaire de 10 euros par jour et par place ouverte et occupée permet de prendre en compte le coût des mesures de protection obligatoire
et de valoriser les efforts des équipes au service de la population réunionnaise. Ce bonus sera versé du 11 mai au 3 juillet inclus.

Enfin, une avance de trésorerie (1 000 euros par place, plafonnée) a été instaurée par le Conseil d’Administration de la Caf de La Réunion pour les structures qui seraient en difficulté.

A noter que ces différentes structures bénéficient de dotation de masques (chirurgicaux et alternatifs) par l’Etat pour leur personnels et les publics accueillis.

Pour une capacité d’accueil habituelle de près de 7 000 places sur le département, réduite à environ 4 500 du fait des protocoles sanitaires strictement respectés, plus
de 4 000 places sont désormais proposées aux parents.

Ce lundi 8 juin 2020, 3 203 enfants sont accueillis dans les 281 structures ouvertes, soit un taux d’occupation de 78%.

• Les Maisons d’assistants maternels (MAM) ouvertes partiellement continueront également à bénéficier de l’aide exceptionnelle de 3€ par jour et
par place fermée ou non pourvue.

• Les ALSH (accueils de loisir sans hébergement) et les services parentalité, jeunesse et animation de la vie sociale (centres sociaux, espaces de vie sociale,…) qui ont rouvert partiellement et qui subissent des baisses significatives d’activité pourront continuer à bénéficier des mesures de maintien des prestations de service versées par la Caf.

• A compter du 15 juin 2020, l’ensemble des équipements (crèches, micro-crèches, Mam, Alsh, services parentalité, centres sociaux, etc.) restant totalement fermés ne bénéficieront plus des mesures d’aide et de maintien des prestations de service, à l’exception de ceux faisant l’objet d’une fermeture administrative pour des raisons sanitaires ou rencontrant un cas de force majeure lié à la pandémie (cas de Covid-19 confirmé parmi les personnels de l’établissement o les enfants accueillis).

Des réponses aux questions des établissements concernés ont été mises en ligne sur le site caf.fr dans l’espace Partenaires.

Grâce à ces différentes mesures d’accompagnement de son réseau partenarial, dans le cadre du Schéma départemental de service aux familles, la Caf de La Réunion met tout en oeuvre pour assurer le soutien aux gestionnaires et à leurs salariés, ainsi que la pérennité de l’offre à destination de la population réunionnaise".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !