Suite à une intrusion dans l'école :

Saint-Pierre : une manifestation de parents d'élèves à l'école Jean Albany


Publié / Actualisé
Mécontents et inquiets suite à deux intrusions successives d'un individu menaçant au sein de l'école Jean Albany à Saint-Pierre vendredi 30 octobre 2020, les parents d'élèves de l'établissement se sont faits entendre ce lundi matin afin d'alerter les autorités locales sur le sentiment d'insécurité auquel leurs enfants sont exposés selon eux. (Photos : Maëva Derfla)
Mécontents et inquiets suite à deux intrusions successives d'un individu menaçant au sein de l'école Jean Albany à Saint-Pierre vendredi 30 octobre 2020, les parents d'élèves de l'établissement se sont faits entendre ce lundi matin afin d'alerter les autorités locales sur le sentiment d'insécurité auquel leurs enfants sont exposés selon eux. (Photos : Maëva Derfla)

Une vingtaine de parents d'élèves en colère : c'était la scène visible des passants sur la promenade des Alizés de Saint-Pierre ce lundi matin, à 7h30, devant l'un des portails de l'école Jean Albany. Peinte en lettres rouges sur une banderole, leur revendication était claire : "plus de sécurité pour nos enfants".

Ce mouvement protestataire est la conséquence de plusieurs incidents survenus la semaine précédente. Vendredi 30 octobre, un individu souhaitant s'en prendre au directeur de l'établissement ainsi qu'à certains professeurs serait parvenu à rentrer à deux reprises au sein de l'école, racontent les parents d'élèves. Il serait entré lors de la pause méridienne dans un premier temps, puis lors de la récréation de 15h après être sorti de garde à vue. "Le directeur est en état de chox, il est en arrêt maladie depuis" raconte Maëva Derfla, déléguée des parents d'élèves de cette école élémentaire.

Prenant place dans un contexte social pesant suite aux différents homicides et agressions en Métropole, les parents d'élèves ont ainsi décidé de se faire entendre en ce début de semaine.

L'année passée déjà, une agression à l'arme blanche avait eu lieu dans cette école, dont une quinzaine d'élèves avaient été les témoins. En réponse à cet acte, la construction d'un mur et l'installation de deux portails avaient été instaurés.

- L'alerte des parents d'élèves entendue par une élue -

Déléguée des parents d'élèves de cette école élémentaire, Maëva Derfla reproche le manque de sécurité dans l'enceinte de l'école, dont les huit portails, trop souvent laissés ouverts, permettent à quiconque d'y entrer. Elle regrette également le "manque de surveillance" lors des différentes pauses au long de la journée. "Entre midi et deux, il n'y a qu'un seul surveillant dans la cour pour des dizaines d'élèves, c'est bien trop peu. Il y a des rixes entre les enfants, ce n'est pas normal. Il y a aussi des problèmes d'insalubrité. J'étais élève ici plus jeune et à part la peinture, rien n'a changé…" déplore-t-elle.

Les revendications des parents d'élèves ont vraisemblablement été entendues puisqu'une élue de la municipalité s'est rendue sur place afin de pouvoir entamer le dialogue. Une réunion a ainsi été convenue ce lundi après-midi à 16h dans le but de trouver des solutions aux divers problèmes de sécurité à l'école.

"Nous souhaitons que certaines mesures soient prises, comme la fermeture des portails de l'école ou encore le recrutement de surveillants. Nous sommes conscients que si cela doit se faire, cela prendra du temps, mais nous resterons mobilisés tant que nous n'aurons pas obtenu gain de cause", prévient Maëva Derfla.

vl/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !