Surf: Rip Curl Search WCT :

On glisse à Saint-Leu


Publié / Actualisé
Comptant parmi les 12 étapes du championnat du monde WCT de Surf, le Rip Curl Search aura lieu du jeudi 23 juin au lundi 4 juillet 2005 à Saint-Leu. Les 44 meilleurs surfeurs du monde - dont Kelly Slater, Sunny Garica Nathan ou encore Joël Parkinson -, seront présents. Mais la grande innovation de ce grand moment de sport sera la mise en valeur de la Réunion et de sa culture grâce à un village péi installé sur le site de la compétition
Comptant parmi les 12 étapes du championnat du monde WCT de Surf, le Rip Curl Search aura lieu du jeudi 23 juin au lundi 4 juillet 2005 à Saint-Leu. Les 44 meilleurs surfeurs du monde - dont Kelly Slater, Sunny Garica Nathan ou encore Joël Parkinson -, seront présents. Mais la grande innovation de ce grand moment de sport sera la mise en valeur de la Réunion et de sa culture grâce à un village péi installé sur le site de la compétition
"Le Rip Curl Search correspond tout à la philosophie du surfeur toujours en quête de la vague parfaite et par conséquent d'autres horizons et d'autres cultures" explique Arnaud Devarne, de Rip Curl. "L'idée est de faire découvrir la culture de la région où a lieu la compétition. On ne vient pas uniquement surfer, on vient aussi connaître les personnes qui vivent sur place, d'où le lancement pour la première fois cette année du Rip Curl Search (recherches en anglais - ndlr)" note Stéphane Hartmann de Rip Curl.

Découvrir la culture locale

C'est La Réunion et "la gauche mythique de Saint-Leu" qui vont inaugurer cette nouvelle "manière" de surfer, "où l'on s'adresse un public de sufeurs mais également à un public généraliste" souligne Stéphane Hartmann. Il ajoute que 30 destinations étaient en lice pour accueillir ce nouveau concept. C'est donc Saint-Leu qui a finalement été retenu.
Dans ce cadre la compétition va s'articuler autour de 5 villages installés sur le front de mer saint-leusien. Le village WCT, le village environnement "car la sensibilisation au respect de la nature fait partie de l'esprit surfeur", le village marmaille, une halte garderie, le vilalge Sprite avec démosntration de skate et de BMX et enfin le village péi. "En collaboration avec différentes associations de Saint-Leu, nous allons profiter du passage de la cinquantaine de journalistes internationaux pour présenter au monde les multiples facettes de la culture réunionnaise" note Marie-Chocolat chargée de la promotion de ce village

Spectacles gratuits

Tout de la dizaine de jours de compétitions différents spectacles et animations seront proposés gratuitement au public.
La compétition à proprement parler réunira 44 des meilleurs champions mondiaux et 4 "wild card" (invités) dont peut-être un Réunionnais. Le mercredi 22 juin en effet, des pré-qualifications opposeront 8 surfeurs Réunionnais à une sélection de 8 surfeurs internationaux. Le meilleur de ces 16 compétiteurs recevra une "wild card" et pourra ainsi jouer dans la cour des 44 champions.
La compétition est dotée de 270 000 dollars dont 80 000 seront attribués au vainqueur.

En accord avec les surfeurs locaux

C'est la première fois depuis 1996 qu'une épreuve de championnat du monde aura lieu à Saint-Leu "en parfait accord avec les élus et surtout avec les surfeurs locaux" note Stéphane Hartmann. Au milieu des années 90, les adeptes réunionnais du surf s'étaient plaint de ne pouvoir se mettre à l'eau pendant les 6 semaines que durait alors la compétition (la gauche est surfable environ 3 mois dans l'année). La polémique avait débouché sur l'arrêt de la compétition Saint-Leu. "Nous avons donné aux surfeurs locaux la garantie que la vague ne sera mobilisée qu'une quinzaine de joueurs et ils ont été d'accord" indique Stéphane Hartmann.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !