Handisports :

Le retour vers le haut niveau s'amorce


Publié / Actualisé
"Cette année, les regroupements pour les jeunes athlètes handisports, que ce soit en athlétisme ou en basket, seront nombreux"; C'est par ces mots que la directrice technique de la FFH (fédération française handisports) pour l'océan Indien, Annick Amacouty, ouvre la journée consacrée au perfectionnement de la technique de déplacement en basket en fauteuil qui s'est déroulée dimanche 28 octobre à la Plaine-des-Palmistes en marge de la journée des personnes handicapées.
"Cette année, les regroupements pour les jeunes athlètes handisports, que ce soit en athlétisme ou en basket, seront nombreux"; C'est par ces mots que la directrice technique de la FFH (fédération française handisports) pour l'océan Indien, Annick Amacouty, ouvre la journée consacrée au perfectionnement de la technique de déplacement en basket en fauteuil qui s'est déroulée dimanche 28 octobre à la Plaine-des-Palmistes en marge de la journée des personnes handicapées.
Deux clubs ont participé à cette formation, le CLER du Tampon et l'APHS de Saint-Pierre. Armand Sautron, entraîneur et arbitre, a expliqué comment se déplacer sur le terrain et comment bloquer ce déplacement tout en respectant les règles. Une journée intense pour les jeunes joueurs et les novices dans cette discipline qui repartent fatigués mais heureux.

Le prochain regroupement aura lieu le 18 novembre au Port et sera consacré à l'athlétisme. "C'est pour ainsi dire une reprise en main par le comité régional pour que nous retrouvions notre place dans le haut du tableau que ce soit dans la région océanique ou en métropole" explique la DTR. "Ce sont des athlètes et nous les considérons comme tels. Je ne leur cache pas que pour atteindre le haut niveau auquel certains aspirent, il leur faudra s'entraîner et participer aux sélections régionales, poursuit Annick Amacouty, pour cela, cette année, j'ai multiplié les regroupements et les formations de cadres. Le travail de nos clubs est également important pour amener de plus en plus de jeunes handicapés à pratiquer une activité physique régulièrement".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !