Natation - Saint-Denis :

Les championnats de France en ligne de mire


Publié / Actualisé
Une centaine de nageurs représentants la quasi totalité de clubs de l'île a participé ce samedi 28 janvier et ce dimanche 29 janvier 2012 au meeting qualificatif pour les différents championnat de France. La compétition a eu lieu dans le bassin de 50 mètres de la piscine du Chaudron (Saint-Denis). Alizé Morel (Ouest natation Réunion - Le Port) et Emma Morel (Saint-Joseph) sont déjà qualifiées pour les N1 de mars prochain à Dunkerque. Elles sont les deux seules nageuses de La Réunion à s'être qualifiées pour ce championnat qui réunit tous les ans l'élite de la natation française
Une centaine de nageurs représentants la quasi totalité de clubs de l'île a participé ce samedi 28 janvier et ce dimanche 29 janvier 2012 au meeting qualificatif pour les différents championnat de France. La compétition a eu lieu dans le bassin de 50 mètres de la piscine du Chaudron (Saint-Denis). Alizé Morel (Ouest natation Réunion - Le Port) et Emma Morel (Saint-Joseph) sont déjà qualifiées pour les N1 de mars prochain à Dunkerque. Elles sont les deux seules nageuses de La Réunion à s'être qualifiées pour ce championnat qui réunit tous les ans l'élite de la natation française
Le meeting de ce week-end est le premier d'une série de trois. C'est à l'issue des trois compétition que sera connue la liste définitive des nageurs sélectionnés pour les quatre championnats de France : les minimes, les cadets, les minimes, et les N2 (les sélections pour les N1 se font l'année précédent le championnat)

"Tous les ans La Réunion arrive à sélectionner entre 20 et 30 nageurs répartis dans tous les championnats" note Franck Schott, CTR de natation. Particularité de La Réunion, "c'est dans les catégories des plus jeunes que se trouvent le plus de sélectionnés. Plus on monte dans le catégories et moins il y a de qualifiés" souligne le dirigeant régional.

Plusieurs explications à cet état de fait. Pris par leurs études, les jeunes ont tendance à abandonner les entrainements lorsqu'il entre au lycée ou à l'université. Certains sont découragés par la somme des efforts à fournir pour arracher une qualification. "Il y a aussi un manque important de moyens au niveau des entrainements pour le haut niveau dans ces catégories" soupire Franck Schott. À cela s'ajoute, éloignement des autres régions de France oblige -, le manque de confrontation et donc d'émulation avec d'autres nageurs. "Au sein de la fédération nous sommes conscients de ce handicap et nous étudions actuellement des pistes susceptibles de proposer plus de confrontation de haut niveau aux nageurs de La Réunion" déclare le CTR. Il ne veut pas en dire plus sur ces pistes, car, dit-il, "nous sommes encore en discussion avec différents partenaires".

En attendant la récolte a été fructueuse ce week-end dans le bassin du Chaudron. 27 nageurs (15 garçons et 12 filles) se sont qualifiés pour les différents championnats de natation qui auront lieu en métropole en mars et juillet prochain.

Parmi eux on retrouve notamment Alizée Morel (ONR - le Port) et Emma Morel (Saint-Joseph) qui sont les seules qualifiées pour les N1, William Moulon (le Chaudron), Solène Schwab (ONR - le Port), Marjorie Hoarau (la Possession), Damien M'Couezou (Moufia) ou encore Rachel Mussard.

Le prochain meeting qualificatif pour les championnats de France aura lieu le 11 et le 12 février. Le dernier meeting de la série se tiendra les 3 et 4 mars.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !