6ème édition du Réunion d'Aventures :

Le raid de tous les extrêmes


Publié / Actualisé
Qui succèdera aux Sybelles ? Après trois années d'absence, le challenge Réunion d'Aventures démarre ce dimanche 13 mai pour une sixième édition. De Sainte-Suzanne à Petite-Ile, une trentaine d'équipes devra couvrir en une semaine le raid de "tous les extrêmes" à pied, en VTT et en kayak en terrain souvent accidenté et difficile d'accès. Top départ à 7 heures à la Cascade Niagara (Sainte-Suzanne).
Qui succèdera aux Sybelles ? Après trois années d'absence, le challenge Réunion d'Aventures démarre ce dimanche 13 mai pour une sixième édition. De Sainte-Suzanne à Petite-Ile, une trentaine d'équipes devra couvrir en une semaine le raid de "tous les extrêmes" à pied, en VTT et en kayak en terrain souvent accidenté et difficile d'accès. Top départ à 7 heures à la Cascade Niagara (Sainte-Suzanne).
Pour cette sixième édition, Pascal Soetens, le "grand frère" de TF1, qui aide les adolescents en difficulté à se reconstruire, s'engage sur ce challenge. Il sera accompagné de deux équipiers d'expérience au sein de l'équipe INOV 8 - Ile de La Réunion tourisme, à savoir, Karine Baillet, l'une des championnes les plus titrées du raid aventure, et Sébastien Gautrais, ancien militaire de la gendarmerie nationale.

Pour rappel, depuis 2003, le raid Réunion d'Aventures, organisé par Gérard Fusil, veut mettre en avant le sport-aventure-nature. Ce challenge fait également figure de compétition la plus dure de sa catégorie.

En effet, les concurrents, répartis en une trentaine d'équipes, composée de quatre personnes, devront progresser en autonomie complète pendant cinq à six jours avec l'obligation de bivouaquer là où elles se trouvent à la tombée de la nuit.

Les meilleurs auront alors jusqu'au samedi 19 mai 2012 pour avaler les 360 kilomètres de parcours, dont 17 000 mètres de dénivelé positif tout en maîtrisant orientation, canyoning, marche-baroud, kayak de mer, VTT, spéléologie, trail et parcours équestre. Le tout dans quelques-uns des sites les plus difficiles d'accès de l'île.

À côté de ce parcours "extrême", la compétition propose un parcours allégé pour les concurrents du classement " Raiders " et plus allégé encore pour ceux du classement "Aventure".

Malgré les épreuves sportives extrêmes, hormis les foulures, ampoules, et autres petits bobos, le raid Réunion d'Aventures n'a pas connu d'accidents graves. A noter toutefois qu'en 2005, une équipe s'était perdue en empruntant un mauvais sentier. Paradoxalement, elle était composée uniquement de concurrents locaux. Ces derniers s'étaient ensuite épuisés à retrouver leur chemin.

Lors des éditions précédentes, les Sybelles (2009), les Arc Quechua (2007), Sport 2000 (2005) et les Wilsa (2004 et 2003) ont franchi la ligne d'arrivée en premier.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !