6e Réunion d'Aventures :

Les aventuriers ont pris le départ


Publié / Actualisé
À 7h05, le 6ème Réunion d'Aventures a pris son départ ce dimanche 13 mai au matin à Sainte-Suzanne lorsque Gérard Fusil, organisateur du raid, actionnant la sirène, a lâché la bride à la centaine de compétiteurs qui piaffaient d'impatience au pied de la cascade Niagara. Dans un départ style 24 heures du Mans, soixante kayakistes se sont alors élancés vers leurs embarcations. Pour rappel, les participants doivent couvrir en une semaine le raid de "tous les extrêmes" à pied, en VTT et en kayak en terrain souvent accidenté et difficile d'accès.
À 7h05, le 6ème Réunion d'Aventures a pris son départ ce dimanche 13 mai au matin à Sainte-Suzanne lorsque Gérard Fusil, organisateur du raid, actionnant la sirène, a lâché la bride à la centaine de compétiteurs qui piaffaient d'impatience au pied de la cascade Niagara. Dans un départ style 24 heures du Mans, soixante kayakistes se sont alors élancés vers leurs embarcations. Pour rappel, les participants doivent couvrir en une semaine le raid de "tous les extrêmes" à pied, en VTT et en kayak en terrain souvent accidenté et difficile d'accès.
Ainsi, dès les premiers mètres, l'équipe 13, la Team Raid Quechua, et l'équipe 5, Lafuma Vibram, ont pris les choses en main, franchissant deux radiers successifs avant de déboucher un peu plus loin sur l'océan. Une fois domptée la petite barre, courte et sèche mettant à mal quelques embarcations retardataires, la flottille s'est dirigée vers Saint-Denis où elle est arrivée après plus d'une heure de mer.

Sur la plage, les kayaks ont été échangés contre les VTT. A grande pédalées, suivant le front de mer jusqu'au Barachois, le peloton a bifurqué vers la rue de Paris et sa belle alignée de cases coloniales. S'est ensuivie une première grimpée jusqu'à l'allée des Fluorines (check point n°5) où les premières équipes ont basculé aussitôt dans une section canyonning plutôt éprouvante. Pas moins de neuf rappels attendaient les concurrents, dont le premier affichait un saut de 140 mètres à la verticale.

Descendant la rivière Saint-Denis en rive droite pour mieux la remonter en rive gauche jusqu'à La Redoute, la petite troupe de tête a entamé alors une longue et rude marche orientation allant vers la Roche écrite (CP 8) et ses presque 2 300 mètres d'altitude.

A 18 heures, survenait le temps du bivouac obligatoire pour toutes les équipes. Le pointage officiel au terme de cette première journée a donné la 13 - Team Raid Quechua, seule arrivée au CP 8. Dix sept équipes s'échelonnaient, derrière elle, entre la Redoute et La Roche écrite. Le reste du peloton, sorti de la rivière Saint-Denis, s'apprêtait à entamer, ce lundi 14 mai 2012 au matin, la section marche-orientation.

A noter qu'aucune blessure grave, ni aucun abandon, n'ont été déploré lors de cette étape inaugurale.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !