Saint-Denis : ouverture du skatepark en février :

Glisse extrême à Champ Fleuri


Publié / Actualisé
Implanté à Champ Fleuri, le skatepark de Saint-Denis devrait "ouvrir officiellement fin février 2014", indique la mairie de la ville. "Les intempéries avaient stoppé un temps les travaux", explique la mairie. Officieusement, les jeunes Réunionnais, venant de toute l'île, ont déjà envahi le bowl, impatients de tester les nouveaux équipements. En effet, le skatepark, décrit comme le plus grand de l'océan Indien, est une promesse de perfectionnement pour les jeunes, qui ont désormais un équipement adapté.
Implanté à Champ Fleuri, le skatepark de Saint-Denis devrait "ouvrir officiellement fin février 2014", indique la mairie de la ville. "Les intempéries avaient stoppé un temps les travaux", explique la mairie. Officieusement, les jeunes Réunionnais, venant de toute l'île, ont déjà envahi le bowl, impatients de tester les nouveaux équipements. En effet, le skatepark, décrit comme le plus grand de l'océan Indien, est une promesse de perfectionnement pour les jeunes, qui ont désormais un équipement adapté.

Pour Tommy, qui vient régulièrement depuis l’interruption des travaux, "c’est un vrai skatepark réunionnais, à l’image de l’île, avec ses crêtes, ses cirques et son bowl, le volcan rouge". "Il est bien conçue, pensé pour tout le monde, les plus jeunes comme les plus expérimentés", ajoute-t-il. Avant, il y avait "une rampe mais l’équipement était assez dégradé et pas adapté, plus personne ne l’utilisait", explique Tommy.

D’après lui, "cela ne se sait pas, mais il y a un très bon niveau réunionnais en skate et roller". "Quelques jeunes se sont très bien placés aux championnats de France", précise, Patrick Delort, secrétaire de la ligue de roller à La Réunion. Selon Tommy, "les jeunes commencent à s’approprier le lieu". "Ils progressent rapidement et dans quelques temps, ça va péter !", annonce-t-il avec enthousiasme.

Patrick Delort souhaiterait pouvoir mieux structurer la pratique du skate et du roller, "l’objectif est de créer un accompagnement pour les jeunes et de leur donner un système d’encadrement" dit-il. " S’inscrire dans un club leur permet une plus grande opportunité de progresser et de s’améliorer", souligne-t-il. Quelques clubs existent déjà dans le sud de l’île mais la plupart des pratiquants de skate, roller, BMX et trottinette tienne à leur indépendance. "Les utilisateurs du skatepark ne sont pas licenciés, ils n’appartiennent pas à un club, c’est un choix et un véritable état d’esprit de liberté", explique Stéphane Hénaff qui s’occupe de la ligue de BMX à La Réunion.  

Pour le moment, aucune compétition n’est prévue mais les jeunes espèrent voir bientôt venir les grands champions de skate, roller et BMX. En effet, le dernier événement de glisse à Saint-Denis remonte en 2007, sur l’ancien skatepark, avec notamment la venue du champion de BMX, Mathew T. Hoffman. La mairie de Saint-Denis indique que "les clubs et  associations pourront organiser des évènements ou journées d’animations". "Des projets mais rien de précis tant que le skatepark n’a pas ouvert", annonce Patrick Delort, de la ligue de roller. De son côté, Stéphane Hénaff, de la ligue de BMX précise qu’ils organisent "les compétitions de BMX en club, très différent du BMX freestyle, pratiqué sur un skatepark".

La mairie de Saint-Denis précise que le skatepark est "ouvert à tous". Tommy en est persuadé : "Le skatepark et les conditions climatiques de l’île qui permettent une activité quotidienne se prêtent à faire naître de nouveaux champions dans chacune des disciplines !".

Raphaëlle Sochon pour www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Marco, Posté
Je trouve fort dommage d'avoir omis de citer une association existante sur st denis et qui plus est, a assurer les activites de club de roller freestyle, skate et trottinette sans oublier le bmx freestyle lors de stages pendant les vacances. soyez présent le 22 fevrier a partir de 10h et vous verrez que nous sommes la !
Hugo Labrioche, Posté
Vous mettez une photo d'un rider en Trottinette et n'en parler pas ,pourquoi ?
De plus il faudrait informez les parents que nous en tant que rider prenons des risques au cause des enfants qui n'on pas l'age et qui d'après moi ne verrait pas de différence a rouler partout ailleurs que sur un lieux ou notre pratique nécessite une certains respect des règles . Car entre tout les rider que ce soit skate,roller,BMX ou Trottinette les accident sont très rare alors qu'a cause des parents qui veulent que leurs enfant évolues sur un skateparck alors que souvent ces enfant sont trop petit pour comprendre les danger et les règles qui évite au rider comme moi de ce baisser par la fautes de leurs parents .
Merci et effectivement ceux skateparck est malgré tout un très bon parck qui permet une évolution rapide .