Les deux Réunionnais en tête du Top 50 établi par la fédération :

Amaury Lavernhe et Johanne Defay au sommet du surf tricolore en 2014


Publié / Actualisé
En cette fin d'année, le site SurfingFrance de la fédération française de surf a dressé la liste du Top 50 du surf français en 2014. Un tableau d'honneur dominé par deux Réunionnais : le bodyboardeur Amaury Lavernhe et la surfeuse Johanne Defaye, récompensés de leurs très bons résultats cette saison. Sept autres surfeurs et surfeuses de l'île figurent au sein de ce classement. Des performances remarquables pour des sportifs issus d'une île aux activités nautiques sinistrées depuis la crise requin.
En cette fin d'année, le site SurfingFrance de la fédération française de surf a dressé la liste du Top 50 du surf français en 2014. Un tableau d'honneur dominé par deux Réunionnais : le bodyboardeur Amaury Lavernhe et la surfeuse Johanne Defaye, récompensés de leurs très bons résultats cette saison. Sept autres surfeurs et surfeuses de l'île figurent au sein de ce classement. Des performances remarquables pour des sportifs issus d'une île aux activités nautiques sinistrées depuis la crise requin.

Pour le site SurfingFrance, pas de doute, Amaury Lavernhe "a marqué le surf français en 2014 par ses résultats", méritant ainsi la première place de ce Top 50. Il faut dire que les Réunionnais a réalisé une année pleine : champion du monde pro en septembre, champion du monde de drop knee et vice-champion du monde en prone lors des Mondiaux ISA de décembre, où il était capitaine de l’équipe de France, "qu’il a porté à bout de palmes jusqu’à la deuxième place du classement des nations".

Juste derrière le champion de bodyboard, on retrouve une autre représentante de l’île, Johanne Defay. Pour sa première saison dans l’élite du surf mondial, elle est parvenue à se maintenir en terminant au 8ème rang mondial avec le titre honorifique de "rookie of the year" (espoir de l’année), rappelle SurfingFrance. "Ses deux demi-finales (Trestles et Hossegor) et ses quatre quarts de finale (Fidji, US Open, Portugal et Maui) parlent pour elle", ajoute le site.

Mais ils ne sont pas les seuls à figurer au sein du Top 10 des meilleurs surfeurs français, puisque Jérémy Florès se classe à la 9ème place. Pourtant, "sa saison fut un véritable chemin de croix : pas une fois il n’a dépassé le round 3 lors des 11 étapes du world tour, il est suspendu 40 jours et manque Teahupoo, pour finalement terminer à la 33e place, son plus mauvais classement depuis son arrivée sur le tour en 2007", souligne SurfingFrance. Mais il est malgré tout parvenu à se maintenir tout grâce au QS et à ses performances à Ballito, Cascais et Haleïwa. Invité à l’Eddie Aikau, il sera le seul surfeur de la FFS sur le tour en 2015.

Un peu plus loin dans le classement, on retrouve Maxime Huscenot (19ème), n° 31 mondial après avoir amélioré son classement d’une vingtaine de rangs, grâce notamment à deux cinquièmes places à l’US Open et à Lacanau.

Viennent ensuite : Jorgann Couzinet (32ème), champion de France et vainqueur de la Coupe de France ; Cannelle Bulard (33ème), championne de France pour son retour à la compétition ; Alice Lemoigne (35ème), championne de France espoirs en longboard, vice-championne d’Europe ASP et 9ème mondiale ; Victoria Vergara (36ème), vice-championne de France en longboard ; et enfin Laury Grenier (38ème), champion de France Open de bodyboard.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Fred, Posté
réunionnais ??? même pas créoles et zot y vit en France