Tribune libre de Thierry Robert :

Le judo réunionnais doit retrouver sa sérénité


Publié / Actualisé
Les Réunionnais ont pu constater ces derniers jours que le monde du judo réunionnais vivait un épisode troublant et que certaines personnes, au nombre desquelles des parents de jeunes judokas, avaient émis de sérieux doutes sur la régularité de la composition de la liste de stagiaires proposée par la fédération afin d'intégrer le pôle espoir de La Réunion cette année. Cela fait notamment suite à une enquête administrative dont la teneur est également contestée par des acteurs du judo réunionnais (Photo d'illustration)
Les Réunionnais ont pu constater ces derniers jours que le monde du judo réunionnais vivait un épisode troublant et que certaines personnes, au nombre desquelles des parents de jeunes judokas, avaient émis de sérieux doutes sur la régularité de la composition de la liste de stagiaires proposée par la fédération afin d'intégrer le pôle espoir de La Réunion cette année. Cela fait notamment suite à une enquête administrative dont la teneur est également contestée par des acteurs du judo réunionnais (Photo d'illustration)

Les jeunes judokas réunionnais méritent un cadre assaini de toute manoeuvre dans l’ombre des organisations locales afin de pouvoir pratiquer leur sport. Pour cette raison, après avoir sensibilisé son cabinet ce dimanche, j’ai demandé par courrier au ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports de se saisir de ce sujet afin de faire la lumière sur les doutes sérieux qui sont émis par des personnes directement en lien avec le monde du judo et notamment des parents.

Les valeurs du judo comptent entre autres le courage et la capacité à agir de manière adaptée. C’est la nature de la réaction que j’ai sollicitée auprès du ministre pour que les services du ministère puissent rassurer tous les jeunes judokas réunionnais quant au respect du principe d’égalité dans l’accès aux parcours sportifs d’excellence. C’est à cette condition que le judo réunionnais pourra retrouver sa sérénité.

Thierry Robert

   

5 Commentaire(s)

Manou974, Posté
S'il vous plait ne faisons pas entrer les politiques dans le sport ce n'est jamais bon.
Les élections approchent et la ils ne veulent que courir après les voix et rien d'autre surtout qu'ils ne connaissent rien du tout a notre milieu et a notre sport.
Titi, Posté
D après les sondages il est loin du compte ! Il est donc prêt à tout pour quelques voies mais les compères à qui il souhaite apporter son soutien sont derrière miss bello ... Il peut donc toujours courir !
Sérieusement Qd on ne connaît RIEN au dossier il est imprudent de s engager !
Judoboy, Posté
Monsieur Robert vous vous faîtes l'associé d'une tentative de manipulation, connaissant bien le milieu du judo je peux vous assurer que cette affaire est bien nauséabonde, le but de tout cela étant de faire conserver au pôle espoir son entraîneur actuel qui en a fait le pire de France alors qu'il était le premier avant lui.
Son groupe de copain n'hésitera pas à le faire disparaître s'il le faut, ça fait des années que certains très bon jeunes boycottent le pôle car dans le milieu on sait que l'encadrement est mauvais, et les parents y sont sensibles, La rectification de la ffjda concerne un changement d'entraîneur suite à un audit auprès de techniciens et des élèves du pôle, bien sur la manière a été mauvaise et c'est regrettable, il n'en reste néanmoins que la situation était insolvable autrement et visiblement certains sont près à tout pour que ça continue en fonction de leurs intérêts personnels.
Je crois savoir qu'une solution à été proposée aux enfants qui ne faisaient pas partie de la liste, le but n'étant pas de les humilier mais bien de ramener le pôle dans sa vocation première, former l'élite locale.
Politicard, Posté
Ce n'est plus de la politique là, c'est de la "politicardisation" Mais quelle bassesse, descendre aussi bas pour faire parler de lui ! Sacré Titi, attention au Gros Minet, il vient pour toi.... Miaou
Arrete causer, Posté
le sport est important, c' est bien qu' on les aide, mais pourquoi quand on tape dans le dur vous êtes pas présent le député fuit ses responsabilité.