[VIDEO] Il était déjà une légende :

Décès à 85 ans de Raymond Kopa, grande figure du football français


Publié / Actualisé
Première figure de prou du football français, Raymond Kopa est décédé ce vendredi, à Angers, à l'âge de 85 ans. "Il est décédé à 08h15 après une rechute de sa maladie. Raymond a été hospitalisé dimanche", a indiqué son gendre William Boucher à l'AFP." Il était le symbole de la grande équipe du Stade de Reims des années 50 et premier Ballon d'or tricolore en 1958, suite à la belle épopée des Bleus au Mondial suédois la même année. (Photo AFP)
Première figure de prou du football français, Raymond Kopa est décédé ce vendredi, à Angers, à l'âge de 85 ans. "Il est décédé à 08h15 après une rechute de sa maladie. Raymond a été hospitalisé dimanche", a indiqué son gendre William Boucher à l'AFP." Il était le symbole de la grande équipe du Stade de Reims des années 50 et premier Ballon d'or tricolore en 1958, suite à la belle épopée des Bleus au Mondial suédois la même année. (Photo AFP)

De son vrai nom Raymond Kopaszewski, il est repéré par le SCO Angers, ville où il vivra ses derniers jours. Cependant, c’est bien au Stade de Reims, de 1951 à 1956, que sa légende commence avec deux titres de champion de France et notamment cette finale perdue de la Coupe d’Europe, en 1956 face au Real Madrid. Quelques semaines plus tard, le club espagnol l’enrôle et fera de Kopa une pièce maitresse de son équipe. " Le Napoléon du football ", surnom donné par un journaliste anglais, glane dans la capitale ibérique trois Coupes d’Europe et deux titres nationaux. Après trois ans à Madrid, il décide de rentrer à Reims où il terminera sa carrière avec deux autres titres nationaux.

Avec 45 sélections en équipe de France, Raymond Kopa est la première star du football français et sa fameuse Coupe du monde 58 qu’il éclaboussa de son talent et sa maestria. Car, malgré l’éclosion de Pelé et la performance majuscule de son coéquipier Juste Fontaine avec 13 buts en une compétition, c’est bien Kopa qui est élu meilleur joueur du tournoi pour avoir guidé les Bleus jusqu’à la troisième place. La même année, il remporte le titre suprême individuel dans ce sport collectif, faisant de lui le premier français à gagner le Ballon d’or.

Bien plus qu’un simple joueur, un homme de conviction est parti mais sa légende perdurera.

cl/www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !