MENU

Déjà vice-championne du monde, la Réunionnaise participe au World Tour (actualisé) :

Surf - Le défi Defay de Fidji


Posté par
La 5ème manche du World Tour a débuté ce mardi 30 mai 2017 sur le spot de Cloudbreak à Fidji. La Réunionnaise Johanne Defay, actuelle 4ème mondiale, est venue défendre son titre conquis l'an dernier, sur ce spot de reef semblable celui de Saint Leu où elle a fait ses débuts.
La 5ème manche du World Tour a débuté ce mardi 30 mai 2017 sur le spot de Cloudbreak à Fidji. La Réunionnaise Johanne Defay, actuelle 4ème mondiale, est venue défendre son titre conquis l'an dernier, sur ce spot de reef semblable celui de Saint Leu où elle a fait ses débuts.

 

Au 1er tour, dans des conditions relativement petites pour cette vague pourtant mythique, Johanne Defay n’a pas réussi à s’exprimer et a laissé l’Américaine Sage Erickson dominer les débats. Seconde de sa série devant l’Australienne Bronte Macaulay, Johanne Defay a été contrainte de passer par le second tour, éliminatoire celui-ci.

Sacrée championne du Monde amateurs (ISA) il y a une semaine à Biarritz devant Johanne Defay, la Française Pauline Ado était une fois encore l’adversaire de la Réunionnaise (la 5ème fois cette saison). Avec des statistiques largement en faveur de Johanne Defay (déjà 3 victoires sur 3 en man on man), le suspens ne s’est pas invité pour ce second tour de compétition, avec un Cloudbreak un peu plus consistant grâce à la marée descendante. Mieux placée et plus lucide dans ses choix, Johanne Defay a pris les devant avec une belle vague engagée notée 8.33 points  avant de conclure sur un 6.33 qui lui ouvrait la voie du 3ème tour.

Non éliminatoire celui-ci, elle retrouvait au 3ème tour face à elle, deux filles qu’elle avait éliminé l’an dernier : l’Américaine Courtney Conlogue en quarts et l’Hawaiienne Bethany Hamilton en demie.  Sur un spot chahuté par la houle d’une marée basse conséquente, la Réunionnaise a plié l’affaire assez rapidement en s’offrant d’abord un 5,83 sur sa 2ème tentative quand ses adversaires peinaient à trouver des options…

Puis en remontant au line-up, opportuniste, elle a tenté le coup sur une vague providentielle s’avérant être la meilleure des 30 minutes qui lui offrait 7,50 points et mettait ses adversaires combo (2 scores requis pour prendre l’avantage). Avec 13,33 points de total, la Saint Leusienne poinçonnait son ticket pour les quarts de finale, sans en passer par le 4ème tour : une aubaine après une journée de compétition bien remplie passée sur une bateau de 6h à 16h (le spot de Cloudbreak est situé sur du reef à plusieurs miles nautiques de la côte).

Avec cette qualification en quart,  Fidji reste l’étape préférée de Johanne Defay qui n’a jamais fait moins bien que cela en 4 années sur le World Tour : quart en 2014, demie en 2015 et victoire en 2016. Ce mercredi, elle prendra le bateau comme tous les matins fidjiens à 6h,  scrutant l’horizon en direction de Cloudbreak, pour voir si l’océan lui offrira de défendre son titre dans des conditions digne de la plus belle des 10 étapes du World Tour.     

Simon Paillard/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !