RPA réagit au mécontentement de certains pêcheurs artisanaux :

"Le comité des pêches ne doit pas céder au chantage"


Publié / Actualisé
Mercredi dernier, ils étaient une vingtaine de petits pêcheurs artisanaux du comité des pêches à demander à être reçus par le directeur de la Direction de la mer Sud Océan Indien. Ils réclamaient l'annulation du projet de Réunion pêche Australe qui selon eux n'aurait d'intérêts que pour les plus gros pêcheurs au détriment des plus petits. Jeudi 21 septembre ces mêmes professionnels ont été reçus par la préfète du TAAF et sont ressortis satisfaits. Réunion Pêche Austral a souhaité réagir à cette action "d'une partie des petits pêcheurs".
Mercredi dernier, ils étaient une vingtaine de petits pêcheurs artisanaux du comité des pêches à demander à être reçus par le directeur de la Direction de la mer Sud Océan Indien. Ils réclamaient l'annulation du projet de Réunion pêche Australe qui selon eux n'aurait d'intérêts que pour les plus gros pêcheurs au détriment des plus petits. Jeudi 21 septembre ces mêmes professionnels ont été reçus par la préfète du TAAF et sont ressortis satisfaits. Réunion Pêche Austral a souhaité réagir à cette action "d'une partie des petits pêcheurs".

RPA et légine pour tous peuvent tous les deux coexister selon Sébastien Camus, président de Réunion Pêche Australe : "J'encourage le président du comité des pêches à ne pas céder au chantage des armements historiques".

 

Lire aussi : Les petits pêcheurs réclament la "Légine pour Tous". Ils contestent le projet de Réunion Pêche Australe

Lire également : Légine pour Tous - Les pêcheurs satisfaits de leur rencontre avec la préfète des Taaf 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !