359 km en en 2 jours, 19 heures et 26 minutes :

Etats-Unis - François d'Haene bat le record du John Muir Trail


Publié / Actualisé
Rien ne l'arrête. Le triple champion de la Diagonale des fous, dernier vainqueur de l'Ultra Trail du Mont Blanc, bat tous les records pour son entrée sur les sentiers américains. François D'Haene parcoure les 359 kilomètres du John Muir Trail en 2 jours 19 heures et 26 minutes, soit plus de 12 heures de moins que le précédent record établi, détenu depuis 2014 par l'Américain Leor Pantilat. (Photos : Damien Rosso www.droz-photo.com)
Rien ne l'arrête. Le triple champion de la Diagonale des fous, dernier vainqueur de l'Ultra Trail du Mont Blanc, bat tous les records pour son entrée sur les sentiers américains. François D'Haene parcoure les 359 kilomètres du John Muir Trail en 2 jours 19 heures et 26 minutes, soit plus de 12 heures de moins que le précédent record établi, détenu depuis 2014 par l'Américain Leor Pantilat. (Photos : Damien Rosso www.droz-photo.com)

Record du John Muir Trail : aventure et tentative réussies pour François D'Haene

François D'Haene, cinq semaines après sa troisième victoire sur le 170 km de l'UTMB, a réussi ce mardi 17 ocotbre son impressionnant défi sportif de s'emparer du record de la traversée du John Muir Trail. Ce sentier de 359 kilomètres, comptant 14.630 m de dénivelé positif a un profil très montagneux avec une altitude maximale de 4.400 mètres et une succession ininterrompue de montées et descentes. Parti de Whithney Portal, François D'Haene a rejoint Happy Isles en 2 jours, 19 heures et 26 minutes, améliorant de plus de 12 heures le record établi en 2014 par l'Américain Leor Pantilat.

 

 

Sentiment d'avoir vécu une grande aventure

François D'Haene, team Salomon France Elite, au-delà d'avoir établi un nouveau record, est satisfait du déroulement de son aventure sportive partagée avec de proches amis; "J'ai le sentiment d'avoir vécu une grande aventure, perdu au milieu de nulle part, dans des paysages grandioses. Quand j'ai su que j'étais en avance côté chrono, ma priorité a été la
gestion de la course. Même s'il fallait être à fond, c'est complètement différent d'un ultra-trail avec un effort exigé sur plusieurs jours. Un peu une course contre soi, sans adversaire direct."

Globalement, le corps et le mental se sont adaptés

Suite à ses victoires sur les ultra trails les plus prestigieux dont trois sur le Grand Raid à La Réunion et son record sur le GR20 en Corse, François D'Haene, est rentré dans l'inconnu en entamant le John Muir Trail. "Globalement mon corps et mental se sont bien adaptés. Je suis allé moins vite, musculairement tout était bon, mais la fatigue bien présente." Au total, François D'Haene s'est reposé pendant environ 6 heures, sur la trentaine d'heures de course effectuées.

Le record d'une équipe

Pendant toute la traversée du John Muir Trail, cinq pacers se sont relayés pour accompagner François D'Haene. "Ils ont été les personnes clés de ma réussite et ont parfois marché 5 heures à pied à partir de leur voiture pour me rejoindre sur le parcours et autant pour la récupérer. Mon record, préparé depuis plus d'un an, est celui d'une équipe soudée. C'est cela qui fait la différence et explique l'envie que j'ai eu d'être sur ce sentier." Outre la compagnie de ses pacers, François D'Haene a profité le long du parcours, de celle de randonneurs ou de trailers à l'exemple de Tim Tollefson, troisième de l'UTMB 2017 venu en voisin l'encourager et l'accompagner pendant quelques kilomètres.

Au final, François D'Haene a trouvé le John Muir Trail et GR20 magnifiques et sauvages mais a moins ressenti de pression aux États-Unis vis-à-vis du record à battre.
 

Publié le mercredi 18 octobre à 9h53

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !