Football - Coupe de France :

L'Excelsior, une qualification et une controverse


Publié / Actualisé
Après sa brillante victoire (3-1) samedi 11 novembre face à l'Entente Feignies Aulnoy, club métropolitain leader de National 3, l'Excelsior revient à La Réunion ce mardi. Avec un sentiment partagé entre joie et énervement, après la réclamation déposée par leur adversaire nordiste afin de se qualifier sur tapis vert.
Après sa brillante victoire (3-1) samedi 11 novembre face à l'Entente Feignies Aulnoy, club métropolitain leader de National 3, l'Excelsior revient à La Réunion ce mardi. Avec un sentiment partagé entre joie et énervement, après la réclamation déposée par leur adversaire nordiste afin de se qualifier sur tapis vert.

Sur le terrain, il n'y a pas eu de match. En survolant la rencontre sur tous les points, l'Excelsior a fait forte impression chez le leader de la poule des Hauts-de-France de National 3, l'Entente Feignies Aulnoy. Une victoire 3-1 menée par Dominique Veilex, l'entraîneur des Tangos, et la performance de son numéro 10, Redouane Darhi. Le club métropolitain a portant fait une réclamation relative à la qualification du Tango Jonathan Boyer. Expulsé le 21 octobre dernier lors de la finale régionale remportée face à la Saint-Pierroise, le milieu de terrain n'aurait, selon Feignies, pas purgé l'ensemble de ses cinq matchs de suspension. Le club du Nord espère bien récupérer son billet pour le 8ème tour sur tapis vert.

- Le président de l'Excelsior furieux mais serein -

Suite à la réserve déposée par le club nordiste, Jacky Amanville, le président de l'Excelsior a dit "déplorer cette campagne sournoise de dénigrement fomentée localement par quelques individus qui essayent de jeter le discrédit sur cette belle victoire réunionnaise". Des propos qui font échos à ceux tenus la veille du match par le coach Dominique Veilex, qui dénonçait un "manque de respect" à l'égard du club péi. Jacky Amanville affirme que "le club attend avec une grande sérénité la décision des instances du football". 

- Les Tangos encensés par les supporters nordistes -

Sur Facebook, les supporters de l'Entente Feignies Aulnoy l'ont mauvaise après leur équipe : "le club récolte ce qu'il sème" lance un internaute alors que d'autres déplorent la piètre qualité de jeu produite par leur équipe. Si tous ne sont pas d'accord sur les raisons de la déroute, l'ensemble s'accorde pour féliciter "la très belle équipe" de l'Excelsior et le match de Redouane Dahri, visiblement encore dans toutes les têtes.
 



Toujours qualifié, l'Excelsior connaîtra ce mardi 14 novembre son adversaire pour le 8ème tour qui se déroulera le dimanche 3 décembre au stade Paul Julius de Saint-Paul.

hf/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

David, Posté
L'appel n'est pas suspensif pour une sanction disciplinaire....