[VIDÉOS] Clasico sous tension :

PSG-OM : Dimitri Payet n'a pas (du tout) apprécié l'attitude de Neymar


Publié / Actualisé
Une large victoire du Paris Saint-Germain et de vives tensions pour le Clasico de dimanche. Après sa victoire 3-0 face à l'Olympique de Marseille et la blessure de Neymar, les Parisiens ont déploré les intentions phocéennes... et inversement. Dimitri Payet s'en serait notamment pris à l'arbitre pour fustiger les provocations de la star brésilienne. La revanche est prévue ce mercredi soir en Coupe de France.
Une large victoire du Paris Saint-Germain et de vives tensions pour le Clasico de dimanche. Après sa victoire 3-0 face à l'Olympique de Marseille et la blessure de Neymar, les Parisiens ont déploré les intentions phocéennes... et inversement. Dimitri Payet s'en serait notamment pris à l'arbitre pour fustiger les provocations de la star brésilienne. La revanche est prévue ce mercredi soir en Coupe de France.

Mais qu'a donc dit Dimitri Payet à l'arbitre central Benoît Bastien lors du Clasico entre le PSG et l'OM comptant pour la 27ème journée de Ligue 1 ? Très énervé en quittant le Parc des Princes -"si je parle, je vais être suspendu", a-t-il lâché en passant devant les journalistes dimanche soir- le Réunionnais n'aurait pas mâché sur l'attitude de Neymar. À en croire RMC Sport, Dimitri Payet aurait lâché en substance : "Dites à Neymar de se calmer, sinon on va s’occuper de lui" selon la radio parisienne. 

Des informations qui complèteraient donc la déclaration du capitain parisien Thiago Silva, qui s'est plaint à la fin de la rencontre des intentions marseillais, responsables, selon lui, de la blessure de son coéquipier Neymar : "C’est dommage qu’à la fin, on ait perdu un joueur très important pour nous. C’est dommage que Payet ait dit, devant l’arbitre, qu’ils voulaient lui faire mal. Et ça, ce n’est pas le foot ! Neymar, il est content de jouer. Des choses comme ça, ça arrive"

Après le match, le latéral gauche marseillais Jordan Amavi a lui aussi taclé sévèrement l'attitude de Neymar devant les journalistes : "Nous, on joue normalement mais Neymar cherche la faute, il attend qu’on le presse et il lâche la balle au dernier moment. Donc, il s’attend à quoi ? Je pense qu’il le cherche un petit peu. Tout le monde sait qu’il a du talent, mais, c’est un peu facile de se jeter". 

Pour rappel, le brésilien Neymar avait quitté le Parc des Princes à la 78ème minute de jeu après s'être blessé seul en retombant :
 


- Deuxième clasico, autres objectifs - 

Avec la blessure sur-médiatisée de Neymar et la crainte de son forfait contre le Real Madrid, les supporters des deux clubs en oublieraient presque la revanche prévue ce mercredi en quart de finale de Coupe de France. Qui dit autre compétition, dit donc autre objectif.

Du côté parisien, une semaine avant le huitième de finale retour contre le Real Madrid le 6 mars prochain en ligue des champions, le coach Unai Emery pourrait faire tourner pour éviter une nouvelle perte d'un joueur sur blessure. Il sera d'ores et déjà privé des deux brésiliens Neymar et Marquinhos.

Pour les Marseillais la donne est tout autre. En quête de rachat après un premier acte raté, les hommes de Rudy Garcia pourront compter sur la présence de Steve Mandanda absent depuis le 9 février dernier. Et surtout sur celle de leurs supporters : interdits de déplacements ce dimanche, ils seront au Parc des Princes pour ce tour de coupe. La première fois que des fans phocéens reviennent dans la capitale depuis le 9 novembre 2014.

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !