Surf :

Le Réunionnais Jorgann Couzinet, nouveau leader du classement des séries qualificatives


Publié / Actualisé
Quart de finaliste de l'US Open ce dimanche 4 août 2019 en Californie, le Réunionnais Jorgann Couzinet est ce matin le nouveau leader du classement mondial World Qualifying Series (WQS). Et se retrouve aux portes de la qualification pour le Championship Tour (CT), la première division.
Quart de finaliste de l'US Open ce dimanche 4 août 2019 en Californie, le Réunionnais Jorgann Couzinet est ce matin le nouveau leader du classement mondial World Qualifying Series (WQS). Et se retrouve aux portes de la qualification pour le Championship Tour (CT), la première division.

La Fédération française de surf l'a interviewé pour l'occasion :

"Jorgann, ça fait quoi d'être le nouveau leader du QS ?

C'est un truc assez dur à imaginer. Je suis super content, aux anges. Mais malheureusement, j'avais envie de gagner l'US Open. C'est la compétition que je rêve de gagner. Il y a toutefois beaucoup de positif à retenir. Et encore beaucoup de chemin jusqu'à la fin de la saison. Je suis déterminé et, maintenant que je suis en tête du QS, j'ai envie d'aller au bout, et même de gagner le circuit !

Tu es plus proche du CT que tu ne l’as jamais été... Qu’est-ce qu’il te faut pour y arriver ?

J'ai fait mes calculs, il faut que je remplace un 1680 pts. Si je fais un 5e tour à Pantin (début septembre), je serai autour des 20.000 pts et là, ce sera bon. J'irai à Pantin le couteau entre les dents pour avoir ma qualification. Je la veux avant d'aller à Hawaii pour ne pas encore être à la recherche de points sur les deux derniers QS de l'année. Je suis vraiment déterminé à faire quelque chose à Pantin.

On revient sur ton quart de finale contre Yago Dora ce dimanche à Huntington. Comment en sors-tu alors que tu as longtemps mené la série et dépassé les 15 pts ?

Quand je suis sorti de l'eau, je pensais avoir fait le nécessaire sur la dernière vague. Malheureusement non… C'est vrai que j'étais très déçu. C'est rageant de voir un mec faire des… cabrioles ! Et prendre des énormes scores alors que toi, tu donnes tout ce que tu as sur des combinaisons de manoeuvres... Mais j'apprends. Je sais qu'il faut encore faire mieux, que je dois travailler encore des détails qui vont faire la différence. Je vais mettre l'accent là-dessus.

Tu étais dans le jour final de l’US Open pour la deuxième fois consécutive. Ce spot te convient-il vraiment ?

Cette vague me correspond : un gros turn en haut, un gros turn en bas. Je sais que je peux facilement avoir des vagues à plus de 6 pts. C'est une vague assez complexe mais si tu la comprends et que tu t'adaptes, tout en gérant bien tes séries, tu fais de gros scores. J'espère être de nouveau dans les finalistes l'an prochain."

Lire la suite de l'interview ici.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !