Tendinites, inflammations, entorses... :

Sports : surtout ne pas reprendre trop vite


Publié / Actualisé
Depuis quelques semaines, les médecins du sport et kinésithérapeutes voient leur cabinet se remplir de jour en jour. Nombreuses sont les personnes qui viennent avec des tendinites, du genou, du pied ou de la cheville, des entorses, et un tas de blessures en tout genre. En effet, après près de deux mois de confinement, et pour certains, une réduction de l'activité physique et un retour mesuré au sport sont nécessaires pour réhabituer le corps à bouger. Rencontre avec Paul Nativel, kinésithérapeute qui a pour mot d'ordre : la précaution. (photo rb / www.ipreunion.com)
Depuis quelques semaines, les médecins du sport et kinésithérapeutes voient leur cabinet se remplir de jour en jour. Nombreuses sont les personnes qui viennent avec des tendinites, du genou, du pied ou de la cheville, des entorses, et un tas de blessures en tout genre. En effet, après près de deux mois de confinement, et pour certains, une réduction de l'activité physique et un retour mesuré au sport sont nécessaires pour réhabituer le corps à bouger. Rencontre avec Paul Nativel, kinésithérapeute qui a pour mot d'ordre : la précaution. (photo rb / www.ipreunion.com)

Le corps s’est habitué à sa nouvelle vie. Sédentarité, télétravail… L’organisme a vécu beaucoup de changements durant la période de confinement. Comment ça se traduit ? Des courbatures, chaque jour de nouvelles tensions, de la fatigue… Et surtout beaucoup de stress dû à l’épidémie. Le confinement a eu un effet très négatif sur l'activité physique, en raison de la sédentarisation de la population, et on en ressent les effets aujourd’hui lorsque la population reprend le sport.

- Mauvaises postures -

Alors que médecins, kinés et autorités de santé reçoivent beaucoup de patients blessés en cette période post-confinement, un retour mesuré au sport et à une nouvelle hygiène de vie sont nécessaires pour réhabituer le corps à bouger.

Le corps s'est accommodé aux nouvelles postures qu’on lui a imposées et c’est parfois douloureux. "Vous savez par exemple cette position, vautrée sur le canapé, les pieds lourdement posés sur la table basse… On a l'impression d’être bien comme ça, que c’est “cool” de pouvoir travailler avec l’ordinateur sur les genoux, peinard dans le canap’. Mais en réalité, le corps est en tension permanente, le bas du dos est très sollicité avec les jambes en avant et les muscles autour des cervicales se battent pour tenir votre regard sur l’écran" indique Paul Nativel.

Une longue période d’inactivité est associée à une perte musculaire. "La modification de notre hygiène de vie a eu un fort impact sur notre organisme. Si on a autant de blessures aujourd’hui ce n’est pas uniquement à cause d’une reprise du sport trop brutale, c’est aussi dû à notre état psychologique" précise le kinésithérapeute.

- Gare aux blessures -

Reprendre progressivement est donc essentiel. Car dans le cas contraire, le risque de claquages, de blessures musculaires et tendineuses est bel et bien présent. “Les tendons, le système respiratoire et les articulations, ne sont plus habitués aux efforts. Dans la majorité des cas, il y aura des courbatures après les premières séances de reprise. Il faut savoir écouter son corps et ne pas se mettre dans le rouge" informe le kiné.

La reprise personnalisée est la meilleure qui soit, que ce soit par rapport à son niveau, à ses objectifs ainsi qu’à sa capacité sportive. Et pour cela rien de mieux qu’un petit échauffement avant d’attaquer la marche, très efficace pour la santé, le vélo ou la course à pied.

"Pour éviter le syndrome "essuie-glace" (douleur de la face externe du genou bien connue par les adeptes de running, ndlr) il est conseillé de mettre toutes les chances de son côté." Privilégiez la durée, par exemple avec une marche d’une heure et à faible intensité. "Pour l’augmenter un peu plus ensuite, il est possible d’alterner la marche rapide et la marche lente. Et pensez aussi à coupler vos séances d’activité physique avec du renforcement musculaire" informe Paul Nativel

- Un esprit sain dans un corps sain -

Au-delà de l’activité physique, Paul Nativel rappelle que pour une pratique de l’activité physique dans de bonnes conditions, des baskets en bon état et une tenue de sport adéquat sont des éléments primordiaux.

Tout comme une bonne alimentation et une bonne hydratation tout au long de la journée. "Il faut manger des protéines, des produits frais, comme des fruits et légumes. Mais surtout, il faut veiller à bien rester hydraté !" conseille le kinésithérapeute. Le repos est par ailleurs aussi recommandé, "ce n'est pas en s’arrêtant 1 ou 2 jours que l'on va perdre notre capacité physique. La récupération, avec un bon sommeil, est tout aussi importante que l'activité physique” assure Paul Nativel.

es / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Marie Pascale, Posté
Un lien avec trop d acidité aussi . Le magnésium malate chez lereca est top pour ce type de blessure et dispo sur l ile de la reunion en pharmacie www.lereca.com